logo SOV
Malcolm Middleton - Bananas
Chronique Album
Date de sortie : 28.09.2018
Label : Triassic Tusk Records
45
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 11 octobre 2018
Bookmark and Share
Après deux ans, ce qui semble un long silence, Malcom Middleton revient en pleine forme. D'une nature ultra-timide, ses chansons sont généralement acoustiques, intimistes et représentent l'écho de sa mélancolie. Avec Bananas, l'artiste prend le total contre-pied de sa discographie. A son échelle, Gut Feeling est une intro symphonique avec piano, guitare, section rythmique et un chœur qui soutient un refrain apparemment guilleret.

Pourtant enregistré aux studios Chem 19 (du label Chemikal Underground qui a sorti la plupart de ses disques, dont ceux d'Arab Strap), le son prend ici une toute nouvelle direction et on est plus proche de The Beta Band que des complaintes habituelles chargées de déprime et d'humidité Glaswégiennes.

Même s'il chante « we will have fun, fun, fun on the East coast » sur Buzz Lightyear Helmet, notre dépressif préféré chante de manière toute aussi crédible « Fuck off with your happiness » sur Love Is A Momentary Lapse In Self-loathing (ndlr : L'amour est une erreur passagère dans le dégoût de soi). Bref, tout est bien qui va mal, et cet album entre deux eaux en devient doublement séduisant. Cette duplicité s'applique aussi bien aux mélodies qu'aux textes, en faisant un des albums les plus riches du chanteur.

L'énigmatique Buzz Light Year Helmet est un mini album à lui tout seul. Très personnelle, un peu bizarre jusque dans le titre, la chanson se déroule sur plusieurs tableaux qui changent à chaque mini break. L'artiste capte l'attention de l'auditeur et l'entraîne dans une aventure de huit minutes sans broncher, un signe d'assurance totalement justifié. Cette assurance, on la retrouve aussi sur des titres surprenants (et réussis) comme That Voice Again, sur un territoire plus pop-post-punk (attention les postillons) me rappelant les premiers Duran Duran ou Ultravox que je n'aurais jamais pensé citer dans une chronique dédiée à Malcom Middleton.

Enfin, Salamander Gray clôt parfaitement cet album sans faute sur une boucle mélodique dont je voudrais qu'elle ne s'arrête jamais. Ce n'est pas grave, Bananas est le genre d'album qui peut s'écouter en boucle.
tracklisting
    01. Gut Feeling
  • 02. Love is a Momentary Lapse in self-loathing
  • 03. What A Lie
  • 04. Buzz Light Year Helmet
  • 05. Twilight Zone
  • 06. That Voice Again
  • 07. Man Up, Man Down
  • 08. Salamander Gray
titres conseillés
    Buzz Light Year Helmet - That Voice Again - Salamander Gray
notes des lecteurs
Du même artiste