logo SOV

The Murder Capital

When I Have Fears

The Murder Capital - When I Have Fears
Chronique Album
Date de sortie : 16.08.2019
Label : Human Season Records
45
Rédigé par Laetitia Mavrel, le 12 août 2019
Bookmark and Share
L'année 2019 connait jusqu'à présent une vague extrêmement brillante de nouveaux talents rock. Et, soyons en fiers, la majorité d'entre eux nous viennent de notre belle Europe et d'outre-Manche.

Terreau fertile à la production d'un son plus brut, d'un chant plus épuré et d'une présence scénique authentique, l'Irlande est à l'honneur avec l'un des groupes les plus prometteurs de ces six derniers mois, The Murder Capital. Quintet dublinois à la toute fraiche vingtaine, ce dernier vient confirmer ce que des groupes comme Shame et Fontaines D.C. ont affirmé peu de temps avant eux : un retour à un punk magnifiquement torturé dans sa sonorité et particulièrement lucide dans ses paroles.

Avec ce premier album, When I Have Fears, teasé à l'aide de deux singles depuis le début d'année, The Murder Capital se démarquent par un son extrêmement marqué par le meilleur de la scène punk pré-new wave du tout début des années 80. Comme au meilleur de Joy Division, les guitares crachent des riffs binaires aux accords graves et puissants, la ligne de basse est omniprésente car fil conducteur de la plupart des morceaux donnant ainsi cette teinte délicieusement noire aux titres (Green And Blue, Slowdance I - II). De même, la batterie dans son jeu sobre ne ralentit jamais et donne une rythmique aux accents évoquant une marche militaire (Don't Cling To Life, Love Love Love).

Néanmoins, l'austérité ne prime pas. Bien au contraire, cette musicalité renoue avec les racines du punk et le chant est littéralement sublimé par le timbre de voix profond de James McGovern qui ne trahie aucunement ses émotions.
Car l'album est composé de titres très personnels. Le groupe ayant traversé des périodes difficiles lors de la mise en boite du disque (différents décès dans leur entourage), le contexte a d'autant plus privilégié la composition de morceaux qui sonnent vrai. Un des titres les plus touchant est On Twisted Ground qui relate le suicide d'un ami proche et qui lors du concert du groupe à Paris en mars dernier a créé un moment très intense où le morceau s'est terminé par les sanglots du chanteur. A fleur de peau, la sensation se retrouve dans la mélodie de la guitare et les soupirs qui clôturent le titre.

Mais le disque n'est pas que tristesse et mélancolie. Une fureur bien légitime liée aux difficultés rencontrées par les jeunes à Dublin et ailleurs est exprimée au travers de morceaux comme Feeling Fades et For Everything, qui permettent un exutoire plus que jouissif.

The Murder Capital savent parfaitement retranscrire l'esprit de leur album en live. Ce dernier est alors encore plus valorisé au travers d'un jeu de scène dégoulinant de puissance. Les costards et les mines plutôt sombres donnent un air des plus sérieux à des prestations qui sont considérées comme tel : The Murder Captial abordent tous leurs concerts comme s'il s'agissait des derniers.

Et puisque les critiques aiment les comparaisons, prêtons nous alors à cette vilaine habitude en dressant un parallèle avec leur célèbres compatriotes Fontaines D.C. Ces derniers proviennent bien du même moule qui forge ce rock primaire dont les irlandais se font les chantres en ce moment mais ici, The Murder Capital ont comme une petite longueur d'avance s'agissant de la maturité. Cet album vous prend plus rapidement aux tripes, et l'énergie animale qui s'en dégage n'outrepasse jamais les limites du son bourrin et sans subtilité. La maitrise des instruments et l'agilité de la plume offrent un premier opus plus que réussi.

En leur souhaitant un contexte moins tragique pour la production de leur second album, en espérant qu'ils seront tout aussi inspirés et efficaces.
tracklisting
    1. For Everything
  • 2. More Is Less
  • 3. Green and Blue
  • 4. Slowdance I
  • 5. Slowdance II
  • 6. On Twisted Ground
  • 7. Feeling Fades
  • 8. Don't Cling To Life
  • 9. How The Streets Adore Me Now
  • 10. Love Love Love
titres conseillés
    Green and Blue, On Twisted Ground, Feeling Fades, Slowdance
notes des lecteurs
Du même artiste