logo SOV

Isobel Campbell

There is No Other...

Isobel Campbell - There is No Other...
Chronique Album
Date de sortie : 07.02.2020
Label : Cooking Vinyl
4
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 3 février 2020
Bookmark and Share
Ce nouvel album d'Isobel Campbell est une mini révolution en soi. Au-delà d'être son premier album depuis dix ans, c'est surtout son premier album sans Mark Lanegan depuis quatorze ans. Son dernier disque solo, Milkwhite Sheets, date en effet de 2006. Depuis la belle, exilée de Belle & Sebastian et de The Gentle Waves, n'était plus apparue sur le devant de la scène non accompagnée.

There is No Other... débute de la plus belle des manières avec un morceau folk psychédélique aux accents de Mazzy Star. En effet, on a un peu l'impression d'entendre Hope Sandoval sur ce City Of Angels d'ouverture de ce disque événement. Mais ce réveil gracieux ne constituera pas forcément le reflet des douze autres compositions présentes sur l'album. Sa reprise de Tom Petty, Runnin' Down A Dream se fait beaucoup plus électro pop et séduit immédiatement l'oreille par son audace et ce rythme qu'on n'avait pas imaginé.
Car en effet, même si le démarrage de l'album est de toute beauté, on craignait un peu que le disque ne devienne un tant soit peu neurasthénique et rapidement ennuyeux. Ce ne sera pas vraiment le cas. L'écossaise va surtout savoir alterner les styles musicaux tout au long de l'album en conservant cette ligne de route principalement folk et conforme à nos attentes.

De la plaisante Ant Life à la bossa nova de Rainbow, la jeune femme ne rechigne jamais à séduire l'auditeur à coup de chansons souvent délicates. Elle flirte même parfois avec la soul/le gospel le temps de The Heart Of It All ou de Hey World, moments qu'on n'attendait pas vraiment d'elle, il faut bien le dire. Celle-ci reste dans un univers world dans la joliment nommée The Natonial Bird Of India. Elle s'égarera toutefois un tant soit peu le temps de deux plages successives. Just For Today et See Your Face Again qui ressemblent presque à deux demos aux textes assez peu inspirés et qui auraient sans doute gagné à ne pas rester en l'état voire à ne pas figurer du tout sur le disque. Mais Isobel Campbell va très vite se reprendre. La poignante Boulevard va immédiatement gommer les deux précédents loupés. Et les deux berceuses qui vont lui emboiter le pas apporteront un final de grande beauté à cet album.

Isobel Campbell signe ainsi son grand retour avec un disque riche et souvent passionnant. There is No Other... et son humeur délicate saura séduire ceux qui aiment la simplicité mais savent également se montrer exigeants et ne veulent pas juste se contenter d'un énième album folk rock. On regrettera beaucoup son concert annulé au Café de la Danse à Paris et on se consolera en écoutant une fois encore le très joli album de l'exilée à Los Angeles.
tracklisting
    01. City Of Angels
  • 02. Runnin' Down A Dream
  • 03. Vultures
  • 04. Ant Life
  • 05. Rainbow
  • 06. The Heart Of It All
  • 07. Hey World
  • 08. The National Bird of India
  • 09. Just For Today
  • 10. See Your Face Again
  • 11. Boulevard
  • 12. Counting Fireflies
  • 13. Below Zero
titres conseillés
    City Of Angels - Runnin' Down A Dream - Boulevard
notes des lecteurs
Du même artiste