logo SOV

Tiña

Positive Mental Health Music

Tiña - Positive Mental Health Music
Chronique Album
Date de sortie : 06.11.2020
Label : Speedy Wunderground
45
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 10 novembre 2020
Bookmark and Share
Avec Positive Mental Health Music en guise de titre, on se dit que ce disque risque fort d'être l'album idéal pour ces temps de confinement et l'on ne se trompe pas. Surtout que Tiña, gage de qualité s'il en est, ont été signés sur le label culte de Dan Carey (producteur, entre autres, de Fontaines D.C.), Speedy Wunderground. A l'écoute du disque on comprend que Tiña deviendront très vite cultes à leur tour.

Si le groupe vient du sud est de Londres, leur musique n'est pour rien au monde britannique. Positive Mental Health Music sonne du début à la fin 100% US. Il y a ainsi un côté western dans Growing In Age ou Golden Rope et on entend même le cri des coyotes sur Closest Shave.
On pense à l'écoute du disque à la pop slacker de Pavement (New Boi) ou au Velvet Underground et parfois à un croisement entre les deux sur Closest Shave. Il y a chez Tiña cette même mélancolie que l'on chérissait chez le Velvet Underground comme sur le splendide It's No Use qui donne l'impression que Lou Reed est revenu d'entre les morts.

Si le leader du groupe, Joshua Loftin, a écrit les onze titres qui composent l'album dans une période de dépression, on se dit que celle-ci est bonne pour la créativité. Il y a une vraie honnêteté dans ce disque tant au niveau musical que de l'écriture. Il est ainsi rare de voir un chanteur rock clamer : « Chaque personne que je connais fait mieux que moi. J'espère que cette chanson apporte quelque chose à quelqu'un et si ce n'est pas le cas, au moins ai-je écrit une chanson ».

De Buddha qui ouvre l'album à People qui le clôt, ce Positive Mental Health Music a bien des atouts. On est charmé d'entrée de jeu par la voix trainante et nonchalante de Joshua Loftin sur ce Buddha. La suite du disque va nous confirmer cette excellente impression première. Les deux titres qui suivent, Rosalina et I Feel Fine, sont de pures merveilles de pop psyché qui font penser au meilleur des Black Angels ou du Brian Jonestown Massacre. Le mélange de la voix faussement paresseuse et des guitares trainantes y fait des merveilles. On se demande alors si après ses trois réussites le groupe va être capable de maintenir ce haut niveau d'excellence mais la suite va procurer le même enchantement. On a affaire ici à un disque assez impressionnant pour un premier album tant le combo fait preuve d'une grande maturité pour un groupe encore jeune.

Postive Mental Health Music est un disque qui fait du bien, écrit à un moment de dépression mais au fond extrêmement positif. C'est un album qui possède un côté addictif certain. Plus on l'écoute, plus on a envie de l'écouter. Incontestablement un grand groupe est né.
tracklisting
    01. Buddha
  • 02. Rosalina
  • 03. I Feel Fine
  • 04. Rooster
  • 05. Closest Shave
  • 06. Growing In Age
  • 07. New Boi
  • 08. Golden Rope
  • 09. It's No Use
  • 10. Dip
  • 11. People
titres conseillés
    Buddha - I Feel Fine - It's No Use
notes des lecteurs
notes des rdacteurs