logo SOV

Editors

Paris, Trabendo - 27 janvier 2006

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Les fans d'Editors étaient aux anges ce vendredi 27 janvier 2006 : non contents d'avoir pu acclamer leurs favoris dans la plupart des salles parisiennes ces trois derniers mois (Maroquinerie, Zénith et enfin Olympia), l'occasion leur était enfin donnée d'assister à un de leurs shows en tant que véritable tête d'affiche.

Cette même soirée fait également office de baptême du feu pour les parisiens de Rock&Roll, récents lauréats du concours CQFD (comprendre « Ce Qu'il Faut Découvrir ») organisé par Les Inrockuptibles. Une prestation punk peu originale, devant une cinquantaine de personnes, mais maîtrisée avec assurance en dépit de quelques problèmes techniques et d'un chanteur chevelu à la limite de la caricature. La véritable première partie d'Editors sera assurée une demi-heure plus tard par les américains de Gliss, invités de dernière minute sur l'ensemble de la tournée européenne. Dans la mouvance actuelle avec un son pop-rock très inspiré 80s, le trio se démarque par la polyvalence de chacun des musiciens, chargés tour à tour de la guitare, basse puis batterie. Un bon début de soirée, en attendant mieux...

Pour beaucoup, le début de carrière d'Editors ne se résume à ce jour qu'à une poignée de singles réussis, à l'image de Bullets et surtout Munich, devenus tour à tour des tubes certifiés au Royaume-Uni. Une idée préconçue que les quatre anglais se sont évertués à réfuter tout au long d'une prestation de haute volée.
Le groupe ne se contente désormais plus de retranscrire fidèlement ses compositions sur scène mais les transfigure, les électrise, les rallonge à sa guise, apportant par la même occasion une profondeur appréciable à des titres comme Fall ou l'excellente bside You Are Fading. Le public apprécie, tout en attendant avec impatience que les singles soient joués pour lancer les premiers slams et pogos de la soirée. Quarante minutes plus tard, le groupe quitte la scène du Trabendo non sans laisser quelques regrets vis-à-vis du faible nombre de titres joués.
Acclamé par une foule unanime, le quatuor de Birmingham offre un rappel bien mérité et mené avec brio, l'inédit The Weight Of The World relançant de belle manière la machine avant que Fingers In The Factories n'achève les survivants de fort belle manière.

A son paroxysme outre-Manche, la « Editors Mania » ne fait commencer en France !
setlist
    Lights
    Blood
    All Sparks
    Fall
    Bullets
    Find Yourself A Safe Place
    Camera
    You Are Fading
    Munich
    Open Your Arms
    ------------------
    The Weight Of The World
    Fingers In The Factories
photos du concert
    Du même artiste