logo SOV

Noah And The Whale

Paris, Point Éphémère - 31 mai 2008

Live-report par Anne-Laure

Bookmark and Share
Une grande pancarte « complet » trône aux portes du Point Ephémère ! Forts d’un 1er succès cet hiver et du bouche à oreille qui s’en est suivi, les joyeux drilles de la Blogothèque nous ont concocté une nouvelle Soirée A Emporter dont ils ont le secret. Et si celle-ci n’est pas gratuite cette fois, le prix affiché est dérisoire quant à la qualité des groupes annoncés ce soir. Ainsi, le public au grand complet assiste aux mélodies tendres et ouatées d’Essie Jain, au folk néo-70’s planant des Fleet Foxes, (véritable découverte de la soirée) avant d’accueillir les très attendus Noah and The Whale.

Le quatuor londonien apparaît sur scène, un peu crispé…Ce qui frappe au premier abord, ce sont les yeux scotchants de Charlie, chanteur du groupe : le regard fixe, figé sur un point au fond de la salle, la concentration est à son comble et de ces yeux se dégage une force, qui au moindre coup d’œil vous transperce. Une présence appuyée, qui invite à en savoir plus, instantanément. Alors le set peut débuter : Give A Little Love, un chouia de Lou Reed dans la voix, violon, guitare et le public accroche dès les premières notes (il faut dire qu’il se trouve déjà quelques initiés dans la salle).La tension redescend et soudain nait un sourire sur les joues de Tom (violon) et de Charlie, ce genre de sourire béat que la satisfaction ne peut retenir.
Shapes of my heart fait d’ailleurs la part belle au violon et ses salves apportent une touche country western au tableau folk à la Bob Dylan du groupe.
De temps en temps, la batterie de Doug se met à galoper, vers des contrées western arides où l’on croit apercevoir au loin Jens Lekman. Une courte respiration plus tard et revoila Essie Jain qui rejoint le groupe. Elle vient prêter sa jolie voix sur l’un des morceaux phare de ce soir : 5 Years Time, son ukulélé et ses « Love love love » légers comme des plumes. Une petite perle un brin suranné et porteur de fraicheur estivale.
Le Point Ephémère est sur un petit nuage, la musique des Noah and the Whale a ceci de distinct qu’elle est épurée mais spontanée, construite en fluidité, et qu’elle s’immisce en vous gentiment, sans prétention, mêlant une pop sautillante à des mélopées folk plus lyriques.
Le groupe annonce la dernière chanson, Rocks and Daccers. Le plaisir de jouer de nos jeunes anglais atteint son paroxysme dans ce final de cordes survoltées (d’où le nom de ce titre, plus rock que les précédents) qui clôt ce set à merveille.
Et, finalement, on se serait plutôt bien passé de Don’t Look Back, jouée en rappel, aux chœurs et à la mélodie un peu faciles (tendance yéyé et « pop de masse »).
En seulement Sept titres, ce (trop) court concert confirme tout de même ses promesses : Noah and the Whale pourrait bientôt se voir flotter sur la vague du succès.
setlist
    01. Give A Little Love
    02. Mary
    03. Shape Of My Heart
    04. Jocasta
    05. 5 Years Time
    06. Rocks And Daccers
    07. Don't Look Back
photos du concert
    Du même artiste