logo SOV

Jack Peñate

Paris, Pop Up - 8 avril 2009

Live-report par Laurie

Bookmark and Share
Jack Peñate était la semaine dernière sur scène dans le cadre des soirées du Pop Up Bar, délicieusement improvisées. Un concert soul et doucement rockabilly en guise de prélude au prometteur second album du londonien.

Cette fois-ci, la soirée se passera au Théâtre du Renard, du côté de l'Hôtel de Ville. On ne s'y trompera pas, la petite assemblée mi-snob, mi-arty, qui parsème le trottoir est bien au rendez-vous. On y trouve quelques habitués des plus fameux bars rock, les patrons de ces même temples de la débauche, « la copine du mec de Rock'n'roll » comme dirait quelqu'un qu'on connaît bien, et une belle brochette de chanceux dont nous faisons partis. Jack Peñate confirmerait-il ainsi son statut de chanteur indie branchouille qui l'exaspère tant ? Non, ce ne sont pas ces quelques sublimes paires de pompes ni cette fille outrageusement vulgaire qui nous induiront en erreur. En tout cas, depuis les gradins, la vue est imprenable...

Jack Peñate démarre son show sur cette mini-scène de 5m². Un couple se dandine devant lui et ses quatre comparses tandis que la fosse est traversée inlassablement par les nouveaux arrivants et les assoiffés qui se relaient au bar. Qu'importe, l'auditoire comporte heureusement quelques inconditionnels curieux de connaître le successeur de Matinée introduit par le titre Let's All Die. Festif à souhait, le premier morceau est tiraillé entre idéologie cold wave et instrumentations dansantes, directement inspiré selon les dires du concerné, par une cérémonie funéraire à la Nouvelle-Orléans. Jack Peñate souhaiterait-il danser sur nos tombes ? Le public assez indiscipliné sera peu réceptif à la qualité des nouvelles compos de l'homme. Learning Lines, bon souvenir du précédent opus joué en solo, suscitera bien heureusement un peu plus d'attention. La foule, ainsi ragaillardie, appréciera par la suite Be The One, morceau présenté comme le plus emblématique du futur opus (produit par Paul Epworth), talonné pour finir, par Tonight's Today et ses airs subsahariens façon Vampire Weekend, désormais connu de tous.

Arty, certes, mais taillé pour les masses qui auront grand intérêt désormais à se pencher sur le cas Peñate.
setlist
    1. Let's All Die
    2. So Near
    3. Give Yourself Away
    4. Learning Lines
    5. Every Glance
    6. Be The One
    7. Tonight's Today
photos du concert
    Du même artiste