logo SOV
The Twilight Sad - Sick
Chronique Single/EP
Date de sortie : 14.11.2011
Label :FatCat Records
35
Rédigé par Fab, le 16 novembre 2011
Bookmark and Share
Entamé en septembre dernier avec la mise à disposition de l'inédit Kill It In The Morning, le retour de The Twilight Sad se poursuit ce mois-ci avec la sortie du single Sick chez FatCat Records. Souvent affiliés à Sonic Youth depuis leurs débuts, les écossais, après avoir introduit leurs nouvelles aspirations musicales indéniablement tournées vers les sonorités synthétiques, semblent ne pas encore avoir renié leur passé artistique.

Si Kill It In The Morning constituait un premier avant-goût de qualité avec sa rythmique krautrock, ses percussions électroniques et nappes de claviers, nécessairement inspirées par Nine Inch Nails, Sick se révèle rapidement moins percutant mais tout aussi porteur d'enseignements. Tout d'abord, privé de l'apport de son bassiste Craig Orzel depuis 2010 et la sortie de sa composition la plus aboutie à ce jour, The Wrong Car, le désormais trio démontre malgré tout sa volonté de ne pas rompre totalement avec ses anciennes habitudes tout en explorant quelques alternatives pour ses nouvelles créations. Ainsi, c'est une guitare moins noisy qu'à l'accoutumée que l'on retrouve notamment durant l'introduction de Sick, l'influence de Depeche Mode se faisant plus marquée au fil des minutes.
Reconnaissable parmi tant d'autres, la voix de James Graham est également mise en avant plus qu'à l'accoutumée, et si la diction semble désormais ralentie ou moins passionnée qu'elle ne l'était dans un passé proche, les intonations d'un accent local à couper au couteau restent à l'évidence comme une des forces de The Twilight Sad, notamment sur la bside Untitled #67, dépouillée et portée par quelques arpèges, alors que les envolées du leader du groupe sont de réels motifs de satisfaction.

Moins magistral que The Wrong Car, Sick saura à n'en pas douter rassurer ceux que l'écoute de Kill It In The Morning avait déstabilisés il y a quelques semaines. Assurément, No One Can Ever Know demeure plus attendu que jamais en vue de sa sortie prévue au mois de février 2012.
notes des lecteurs
Du même artiste