logo SOV

Stornoway

You Don't Know Anything

Stornoway - You Don't Know Anything
Chronique Single/EP
Date de sortie : 11.11.2013
Label :4AD
4
Rédigé par Amandine, le 10 décembre 2013
Bookmark and Share
Certains artistes ne sont pas d'emblée abonnés au succès et leur talent reste (trop) longtemps confidentiel ; si Elbow, dans cette catégorie, semblent enfin sortir de l'ombre, Stornoway sont quant à eux encore sur la première marche du long et tortueux escalier qui les mènera, on le souhaite, vers la reconnaissance. Auteurs, cette année, du très beau Tales From Terra Firma, ils nous proposent en réjouissance pré-Noël ce You Don't Know Anything, mini-album composé de rushs des productions précédentes.

Brian Gribbs, chanteur et figure emblématique de Stornoway, annonçait il y a quelques semaines la volonté du groupe d'éditer ces six titres, tous issus de leur second album et mis de côté pour manque de cohérence avec l'esprit unificateur, afin de montrer la facette plus expérimentale d'une formation trop souvent réduite à ses accointances pop. Car il faut bien se l'avouer, la bande d'Oxford n'a jusqu'à maintenant pas fait preuve d'énormément d'audace, préférant opérer là où elle excelle : les jolies mélodies accompagnées par pléthores d'instruments et emmenées par la voix si particulière de Gribbs. Lorsque ce dernier précise que l'on peut trouver sur ce You Don't Know Anything, des influences aussi diverses que « The Flaming Lips, Ray Charles, The Specials, Tom Waits, Gorillaz ou Beck », notre curiosité est éveillée, même s'il paraît invraisemblable que cette renaissance soit possible.

Sans aller jusqu'à prôner un changement de cap radical, il faut bien avouer que les compositions présentées sont parfois bien loin des mélopées sucrées. Fruits de collaborations variées et, surtout, composés par différents membres du groupe, les titres ici présentés sont à la fois passionnants et passionnés. Si l'entame sur When You Touch Down From Outer Space reste dans la lignée de ce qu'on leur connait, le reste vient flirter avec un psychédélisme que l'on n'aurait jamais présagé ; en effet, les claviers fous de Clockwatching et ses débuts mystérieux viennent nous remettre à l'esprit un Syd Barrett de la grande époque, celle où Pink Floyd nous intimaient leur Lucifer Sam. On retrouve bien entendu le goût prononcé de Stornoway pour le songwriting et les jolies mélodies (notamment grâce à l'empreinte vocale forte) mais ici, elles sont amenées par de subtiles nappes électroniques. Une fois encore, la profusion d'instruments construit un environnement musical foisonnant, à l'image de You Don't Know Anything qui, comme le Ernold Same de Blur à la grande époque, nous plonge en plein cœur d'une fête foraine du XIXème ; les doigts collés par la barbe à papa, nous revenons sur l'un des temps forts de cet EP, The 6th Wave, qui invite un cor français, des saxophones, des trombones ou encore des trompettes.

You Don't Know Anything : un titre parfait pour découvrir une facette jusqu'alors méconnue de Stornoway.
tracklisting
    01. When You Touch Down From Outter Space
  • 02. Waiting On The Clock
  • 03. The 6th Wave
  • 04. Tumbling Bay
  • 05. You Don’t Know Anything
  • 06. Clockwatching
titres conseillés
    Clockwatching
notes des lecteurs
Du même artiste