logo SOV

Mogwai

Music Industry 3. Fitness Industry 1.

Mogwai - Music Industry 3. Fitness Industry 1.
Chronique Single/EP
Date de sortie : 01.12.2014
Label :Rock Action Records
3
Rédigé par Julien Soullière, le 2 décembre 2014
Bookmark and Share
Dire de Mogwai qu'ils sont prolifiques est un extraordinaire pléonasme, mais insinuer que cela dérange serait un mensonge tout aussi colossal, d'autant que le groupe ne ménage pas ses efforts pour se renouveler. C'est sûr, il n'y a rien de constant si ce n'est le changement, et les auteurs du récent Rave Tapes ne pouvaient pas mieux illustrer ce joli trait d'esprit.

Car, après avoir tutoyé les cimes de l'électronique sur leur dernier LP, les porte-étendards de la scène rock Écossaise nous reviennent moins d'un an après leur dernier fait d'armes avec, sous le bras, le titre le plus pop de leur discographie. Teenage Exorcicts, puisque c'est de lui qu'il s'agit ici, est un pur concentré de dream rock chanté, un mur de guitares de trois minutes et trente secondes émaillé d'une sourde mélancolie, un titre ultra accessible dont l'ambiance n'est pas sans rappeler celle qui habille habituellement les titres de leurs lointains cousins belges, les savoureux dEUS. Mogwai ont pris l'habitude de nous surprendre et c'est peu dire que ce coup-ci, ils nous prennent littéralement au pied du lit.

La surprise est d'autant plus agréable que les autres inédits proposés sur cet EP, au nom d'ailleurs fort amusant, surprendront bien moins les amateurs du groupe. Aucune faute de goût, car aucune prise de risque, voilà comment résumer la situation présente. Ainsi, s'il est tout à fait agréable, History Day n'en demeure pas moins un énième morceau d'humeur brumeuse, une ode au piano triste de celles dont le groupe nous gratifie souvent ces dernières années. Dans sa manière de superposer lignes des guitares hargneuses et spleen automnal, HMP Shaun William Ryder nous rappellera également quelques joyeuses productions passées.

A l'heure de passer aux remixes, il faudra d'abord passer en mode dancefloor, car c'est tout d'abord Blank « Benjamin John Power » Mass, moitié des géniaux Fuck Buttons, qui vient martyriser le frêle Remurdered pour en tirer un morceau aussi dense et addictif qu'imaginé, bien qu'il pourra paraître peu respectueux du matériau d'origine, et donc totalement hors-propos. Objectivement, le coup est en tout cas plus réussi que celui des obscurs Pye Corner Audio, qui défigurent eux aussi un titre du dernier opus de Mogwai (difficile de reconnaître No Medicine For Regret après tant de coups de bistouri !), mais pour un résultat house bien moins percutant.
Finalement, il n'y aura que Nils Frahm, musicien, compositeur et producteur allemand, pour souffler un tantinet de finesse sur ce monde décidément bien brutal, le Berlinois proposant ce que l'on pourra vraiment qualifier de relecture, amenant The Lord Is Out Of Control à libérer un peu plus encore l'émotion que le morceau contenait peut être un peu trop dan sa version originale.

Au bout du bout, si ce nouveau voyage n'est absolument pas déplaisant, il est aussi tout à fait dispensable pour qui n'est pas un fan hardcore de Mogwai, et pour peu qu'on ait pris soin de poser l'oreille sur Teenage Exorcists, véritable nouvelle brique apportée à l'édifice construit année après année par nos Écossais.
tracklisting
    01. Teenage Exorcists
  • 02. History Day
  • 03. HMP Shaun William Ryder
  • 04. Re-Remurdered (Blanck Mass Remix)
  • 05. No Medicine For Regret (Pye Corner Audio Mix)
  • 06. The Lord is Out of Control (Nils Frahm Remix)
titres conseillés
    Teenage Exorcists
notes des lecteurs
Du même artiste