logo SOV

Hollow Hand

Blackberry Wine

Hollow Hand - Blackberry Wine
Chronique Single/EP
Date de sortie : 26.02.2018
Label :Talkshow Records
5
Rédigé par Yann Guillo, le 19 mars 2018
Bookmark and Share
Hollow Hand commencent à sérieusement intriguer. Basé à Brighton et encore très confidentiel, le groupe vient pourtant de publier trois singles d'affilée qui s'affichent comme autant de pépites néo-kinksiennes de très haut vol. Que faire d'autre, me direz-vous, quand la nature vous a doté d'une troublante ressemblance avec Ray Davies ?

Mais réduire Hollow Hand à un tribute band serait lui faire une cruelle injustice. Le projet de Max Kinghorn-Mills, compositeur, chanteur, guitariste et seul maître à bord, est bien plus que cela. Sortis fin février, Blackberry Wine et son excellente face B Love And Games évoquent ainsi Father John Misty, une version acoustique des Temples ou les Beatles période White album.
Pour tout dire, en écoutant Blackberry Wine, on croirait avoir déniché un inédit de Paul McCartney chantée par une douce voix rappelant celle de Tim Smith, l'ex-chanteur de Midlake. Lien de filiation musicale d'ailleurs confirmé dans une récente vidéo où l'on peut voir le groupe travailler avec le reclus d'Austin sur son mystérieux et élusif nouveau projet, Harp.

Mais revenons à Hollow Hand. Leur précédent single, A World Outside, avait déjà fait monter la température avec ses descentes de guitare et ses chœurs élégants. Le grisant End Of Everything convoquait quant à lui Midlake période Van Occupanther, Fleet Foxes ou encore Elliott Smith.

Avec Blackberry Wine, Max Kinghorn-Mills fait carrément exploser le mercure tant les morceaux déjà disponibles et leurs faces B sont irréprochables. Avec un album totalement produit à la maison prévu pour cette année, autant dire que l'on commence à piaffer d'impatience. Et à croire le miracle pop proche. En attendant, prions en écoutant cette glorieuse nouvelle sortie.
notes des lecteurs
Du même artiste