logo SOV

Fields

Everything Last Winter

Fields - Everything Last Winter
Chronique Album
Date de sortie : 02.04.2007
Label : Black Lab Recordings/PIAS France
35
Rédigé par Fab, le 22 août 2007
Bookmark and Share
Clé de voûte et membre fondateur de Fields, Nick Peill n'est pas homme à perdre son temps. En l'espace d'une année, l'anglais a su recruter quatre musiciens, asseoir une réputation scénique sans faille, s'attirer les faveurs de nombreux labels jusqu'à une signature chez Atlantic Records, et sortir deux premiers EPs de qualité unanimement appréciés par le public et la presse. Un véritable marathon ponctué par la sortie de ce Everything Last Winter.

Placé en ouverture du disque dans une nouvelle version enrichie et retravaillée, le thème et hymne de la formation, Song For The Fields, se veut la synthèse parfaite des capacités du quintet. L'acoustique et l'électrique se mêlent, accompagnés par une touche folk et des arrangements travaillés à la note près. La voix de Nick Peill, contrairement au doux brin de voix de l'islandaise Thorunn Antonia placée aux claviers, se veut plus dure. L'ambiance parait posée, mais dès lors que la batterie entre en scène dans un fracas sonore, le titre se transfigure et laisse le groupe exprimer une fureur maitrisée.
Entre pop, rock et folk, sous l'emprise d'une influence shoegazing à la My Bloody Valentine, Fields repoussent les limites entrevues sur leurs premiers enregistrements. La présence de Michael Beinhorn à la production, principalement reconnu pour son travail aux côtés de Soundgarden, Red Hot Chili Peppers ou Marilyn Manson, n'est certainement pas étranger à l'évolution du groupe. Plus lourd et plus chargé, le ton du disque provoque une rupture que les amateurs de la première heure pourront regretter même si certains titres, tel You Don't Need This Song (To Fix Your Broken Heart) demeurent porteurs d'une certaine légèreté.
En dépit de ces nombreuses bonnes prédispositions, quelques titres à l'image de Schoolbooks et Skulls And Flesh And More sont de qualité moindre et affaiblissent la cohérence du disque... et s'il serait injuste de reprocher au groupe le choix de proposer un disque majoritairement composé d'inédits, on regrettera toutefois les absences remarquées de quelques anciens morceaux phares (Brittlesticks, Heretic...).

Avec Everything Last Winter, et malgré quelques défauts, Fields délivrent au final un premier album abouti et porteur d'espoirs pour les années à venir. On n'en espérait pas moins !
tracklisting
    1. Song For The Fields
  • 2. Charming The Flames
  • 3. You Don't Need This Song (to fix your broken heart)
  • 4. Feathers
  • 5. Schoolbooks
  • 6. The Death
  • 7. You Brought This On Yourself
  • 8. Skulls and Flesh and More
  • 9. If You Fail We All Fail
  • 10. Parasite
titres conseillés
    Song For The Fields - Charming The Flames
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste