logo SOV

Arctic Monkeys

Favourite Worst Nightmare

Arctic Monkeys - Favourite Worst Nightmare
Chronique Album
Date de sortie : 23.04.2007
Label : Domino Records/PIAS France
4
Rédigé par Delphine, le 4 mai 2007
Bookmark and Share
Après un seul petit album, moult couvertures de magazines, d’innombrables concerts et autres festivals, Alex Turner et ses potes ont à peine eu le temps de se faire oublier qu’ils nous reviennent avec un deuxième opus, Favourite Worst Nightmare. Le fameux deuxième album qualifié souvent de difficile, surtout après un premier succès unanime comme l’a été Whatever People Say I Am That’s What I’m Not.

Autant dire que les quatre jeunes gens de Sheffield ont entre temps bel et bien grandi et ont par la même changé de bassiste... Avec James Ford de Simian Moblie Disco aux manettes de la production, les singes de l’arctique ont évolué, pris davantage d’assurance tout en s’amusant et cet opus s’en ressent plus que jamais. A commencer par Brianstorm, premier single obligé car urgent et direct, presque parfait. S’en suivent des titres d’une étrange maturité laissant largement entrevoir tout le talent mélodique d’Alex Turner - qui n’a pas perdu de sa gouaille et de son superbe accent british. Teddy Picker ressemble à s’en méprendre à l’excellent Fake Tales Of San Francisco du premier album, et c’est tant mieux. Fluorescent Adolescent est le deuxième hit annoncé de l’album parce qu’il le vaut bien, avec ses faux airs Libertins. Puis les groupies vont tomber encore plus amoureuses de leur chouchou Alex sur la ballade qui suit, Only One Who Know, lorsque celui-ci nous joue son charmant romantique et on y croit. Do The Bad Thing est un titre typiquement dans le Arctic Monkeys-style, nerveux mais ultra mélodique, avec ses chœurs qu’on s’imagine bien reprendre à l’unisson entre potes rencontrés dans un pub anglais, un soir de fête, bras dessus bras dessous.

Trois minutes de durée moyenne pour chacun de ces 12 titres qui font de Favourite Worst Nightmare un disque terriblement efficace. Le genre de disque à mettre le matin au réveil, ou au tout début d’une dure semaine de labeur, et même en voiture. Bref, un album multi-usage, oui. Ceux qui n’aimaient pas les Arctic Monkeys du début n’aimeront sans doute toujours pas les Arctic Monkeys de maintenant. Les fans – oh qu’ils sont nombreux à l’image de leur récent concert parisien furtif mais énergique – y trouveront probablement leur bonheur. Ce que nous fait comprendre Favourite Worst Nightmare, c’est que le groupe n’est certainement pas une mode et fait bien partie du paysage musical britannique, et ce pour un sacré petit bout de temps.
tracklisting
    1. Brianstorm
  • 2. Teddy Picker
  • 3. D is for Dangerous
  • 4. Balaclava
  • 5. Flourescent Adolescent
  • 6. Only Ones Who Know
  • 7. Do Me a Favour
  • 8. This House is a Circus
  • 9. If You Were There, Beware
  • 10. The Bad Thing
  • 11. Old Yellow Bricks
  • 12. 505.
titres conseillés
    Flourescent Adolescent, Brianstorm, Only One Who Know
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste