logo SOV

The Last Shadow Puppets

The Age Of The Understatement

The Last Shadow Puppets - The Age Of The Understatement
Chronique Album
Date de sortie : 21.04.2008
Label : Domino Records/PIAS
35
Rédigé par Johan, le 29 avril 2008
Bookmark and Share
Pendant qu'Alex Turner se trouve encore en haut de l'affiche avec ses Arctic Monkeys, il en profite pour s'échapper du rock adolescent et des chroniques sociales et se lancer dans le vide au moyen de cordes. Jamais à court d'idées et toujours actif, il se joint pour cela à Miles Kane des Rascals avec qui il forme The Last Shadow Puppets et crée un segment de pop symphonique absolument réjouissant.


Alors que le duo laissait croire depuis quelques mois à un album aux orchestrations spectaculaires, à une oeuvre charnière de la pop des années 2000, voilà qu'une fois l'objet entre les oreilles on ne peut qu'être fortement déçu. Certes grandiose, The Age Of The Understatement n'est toutefois qu'à mi-chemin de ce qu'on a pu nous annoncer. Plutôt concis, chaque plage n'excèdant que rarement les trois minutes, The Last Shadow Puppets offrent une pop trop calibrée quand on aurait imaginé plus d'expérimentations et de spontanéité. Le leader des Monkeys ne laisse que peu de place à l'instrumental, une fois encore tout tourne autour de sa voix. Ce qui faisait la force des Arctic Monkeys devient la faiblesse des Last Shadow Puppets.

Le chant de Turner, reconnaissable entre mille, est toutefois toujours aussi irrésistible, et les compositions, entre défilés de violons et trompettes, sont arrangées à la perfection grâce au talentueux Owen Pallett (Final Fantasy). Peu de folie dans cet album mais une grandiloquence assumée, de l'héroïque single The Age Of The Understatement à l'acoustique de The Time Has Come Again. N'arrivant à se défaire entièrement des Arctic Monkeys, Turner amène une bonne dose d'électricité pour accompagner les relents épiques empruntés à The Coral, notamment sur les excités Separate And Ever Deadly et Only The Truth, merveilles d'inventivité et de mégalomanie.

Produit par James Ford (Simian Mobile Disco, Klaxons, le second Arctic Monkeys), ce premier album n'est clairement pas le chef d'oeuvre annoncé mais aurait pu grandement s'en approcher si le duo avait montré plus d'excentricité et prises de risque dans sa réalisation. Pour le prochain, peut-être. En attendant, The Last Shadow Puppets est assurément un des groupes à voir sur scène, mais ce, hélas, pas avant octobre.
tracklisting
    01. The Age Of The Understatement
  • 02. Standing Next To Me
  • 03. Calm Like You
  • 04. Separate And Ever Deadly
  • 05. The Chamber
  • 06. Only The Truth
  • 07. My Mistakes Were Made For You
  • 08. Black Plant
  • 09. I Don't Like You Anymore
  • 10. In My Room
  • 11. Meeting Place
  • 12. The Time Has Come Again
titres conseillés
    Separate And Ever Deadly, In My Room, Black Plant, Meeting Place
notes des lecteurs
notes des rédacteurs
Du même artiste