logo SOV

Stereophonics

Keep Calm And Carry On

Stereophonics - Keep Calm And Carry On
Chronique Album
Date de sortie : 16.11.2009
Label : Mercury
35
Rédigé par C., le 15 novembre 2009
Bookmark and Share
Contre toute attente, les Stereophonics ne déçoivent pas. Et ils pourraient être même convaincants. Expliquons-nous.

Kelly Jones et sa bande font preuve encore d'un goût sûr et certain avec la pochette de leur nouvel opus. Celle-ci repousse les limites du mauvais goût établies par leur précédente livraison. Jones et ses sbires, assis à la table d'un pub, ont les pieds dans l'eau : Photoshop et l'ensemble des progrès technologiques ont donc permis à quatre guignols de réaliser leurs déviances artistiques les plus profondes.
A peine s'est on remis du choc de la pochette, qu'on retourne l'objet pour lire les titres. Le décor était planté : on reste dans la discussion de piliers de comptoir gallois (Beerbottle, Uppercut, She's Alright). Il faut donc un maximum de courage pour ouvrir le disque et glisser le morceau de fish and chips dans la chaîne. On s'attend au pire. Car si Jones peut pondre quelques belles chansons à l'ancienne (la preuve est faite avec son album solo), il peut rapidement devenir ridicule et surtout pénible. A force de regarder du coté d'Atlanta, il avait vainement tenté de trouver l'inspiration dans les bras des frères Robinson et ayant pris une fessée, il avait viré dans le pub rock nauséabond et putassier.

Il s'agit pourtant ici d'un bon disque. Si ce n'est pas le chef d'oeuvre de 2009, c'est peut être le chef d'œuvre de la troisième semaine de novembre 2009 : c'est déjà beaucoup. On ouvre les hostilités avec She's Alright, morceau groovy servi par une basse qui ferait remuer n'importe quel gallois qui en a. Les Stereophonics ne lâchent pas la pression en enquillant avec Innocent un deuxième morceau, premier single de l'album, redoutablement efficace qui va cartonner sur toutes les radios du Royaume-Uni. Beerbottle et ses sonorités électro (!) puis le trop facile Trouble montrent donc un Kelly Jones en forme.
Ce type et sa voix peuvent porter n'importe quelle composition. Une bonne partie du disque verse dans la facilité (politesse oblige) mais on ne peut s'empêcher de taper du pied. Comme il faut de tout pour ravir le maximum de personnes, Jones paye sa tournée de ballades avec le sirupeux Could You Be The One et l'épique 100 Mph. La formule s'essouffle tout de même rapidement avec une seconde moitié relativement moins inspirée et plus difficile à digérer mais on dispose malgré tout d'une poignée de bonnes chansons.

Quelques compositions plus que correctes accompagnées d'un son et d'une production bien maitrisés nous font donc passer un bon moment : avec Keep Calm And Carry On, les Stereophonics montrent qu'ils sont toujours là et reviennent en forme. Six albums qu'on attendait ça !
tracklisting
    1. She's Alright
  • 2. Innocent
  • 3. Beerbottle
  • 4. Trouble
  • 5. Could You Be The One
  • 6. I've Got Your Number
  • 7. Uppercut
  • 8. Live n' Love
  • 9. 100MPH
  • 10. Wonder
  • 11. Stuck In a Rut
  • 12. Show Me How
titres conseillés
    She's Alright - Innocent - Beerbottle
notes des lecteurs
Du même artiste