logo SOV

Biffy Clyro

Infinity Land

Biffy Clyro - Infinity Land
Chronique Album
Date de sortie : 04.10.2004
Label : Beggars Banquet
3
Rédigé par Fab, le 18 octobre 2004
Bookmark and Share
Avec trois albums en trois ans, Biffy Clyro suivent depuis le début de leur carrière un rythme que peu de groupes peuvent se vanter de tenir. Depuis Blackened Sky, sorti en 2002, jusqu'à ce Infinity Land disponible depuis près de deux semaines, le groupe n'a jamais obtenu un franc succès commercial, mais toujours su fédérer de plus en plus de fans. Ce troisième opus va-t-il enfin leur permettre de percer ?

On avait laissé le groupe il y a à peine un an en pleine expérimentation sur The Vertigo Of Bliss. Les titres devenaient de plus en plus longs et complexes, souvent très réussis et parfois un peu brouillons, mais les fans toujours plus nombreux suivaient fidèlement nos trois gaillards. Cette fois-ci le groupe semble effectuer un pas en arrière, revenant à des morceaux plus classiques, plus accessibles, mais malheureusement aussi beaucoup moins originaux. Sans être ratés, des morceaux comme Got Wrong, Strung To Your Ribcage ou The Kids From Kibble And The Fist Of Light peinent à égaler les premières compositions du groupe et les Justboy, 27 ou The Go-Slow se font vite regretter. D'album en album, le groupe semble ne pas savoir quelle direction suivre, alternant systématiquement entre un chant classique et des passages hurlés. A vouloir aller trop vite, le groupe semble perdre petit à petit tous les éléments qui faisaient son charme.

Qu'on ne se méprenne pas, tout n'est pas noir sur ce disque. Les premiers singles tirés d'Infinity Land relèvent avec réussite le niveau d'ensemble. Glitter And Trauma est un des titres les plus efficaces du groupe, cela étant principalement dû au petit riff récurrent et entêtant. Proposé en téléchargement payant il y a quelques mois de cela, There's No Such Thing As A Jaggy Snake fait toujours son effet car axé dans la lignée directe des titres de The Vertigo Of Bliss. La vraie bonne surpris de ce disque tient dans la seule chanson The Atrocity. Point de guitares acérées ou de hurlement ici mais du piano, de la guitare sèche et du xylophone. Le groupe surprend l'auditeur avec cette douce offrande désespérée diamétralement opposée à son titre. Une nouvelle voie à explorer ?

Peut-être par peur de se faire oublier de ses fans, Biffy Clyro nous propose en 2004 un album preque baclé et dénué du charme de ses prédécesseurs. Quelques titres remontent le niveau d'ensemble mais la majorité du disque reste homogène dans le « moyen-bien ». Besoin de vacances messieurs ?
tracklisting
    1. Glitter And Trauma
  • 2. Strung To Your Ribcage
  • 3. My Recovery Injection
  • 4. Got Wrong
  • 5. The Atrocity
  • 6. Some Kind Of Wizard
  • 7. Wave Upon Wave Upon Wave
  • 8. Only One Word Comes To Mind
  • 9. There's No Such Man As Crasp
  • 10. There's No Such Thing As A Jaggy Snake
  • 11. The Kids From Kibble And The Fist Of Light
  • 12. The Weapons Are Concealed
  • 13. Pause It And Turn It Up
titres conseillés
    Glitter And Trauma, The Atrocity, There's No Such Thing As A Jaggy Snake
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste