logo SOV

Field Music

Field Music (Measure)

Field Music - Field Music (Measure)
Chronique Album
Date de sortie : 15.02.2010
Label : Memphis Industries
3
Rédigé par Emeline, le 20 février 2010
Bookmark and Share
Formé en 2002 à Sunderland en Angleterre, Field Music est un groupe de famille emmené par les frère Brewis (David et Peter), dont le troisième album intitulé Measure, et remarquablement produit par les frangins soit dit en passant, vient raviver la joie de ses fans après le break de la formation en 2007.

Si les connaisseurs du groupe n'auront certainement pas peur de plonger dans ces nouveaux titres les yeux fermés, les novices, eux, iront peut être y tendre l'oreille à reculons, tant la profusion de morceaux proposés ici (vingt) peut paraître indigeste.
Pour résumer, Measure est en quelque sorte le prototype de l'album bigarré, alambiqué, fait de bric et de broc, de bonnes surprises comme de déceptions (im)pardonnables. Car si nul ne pourra enlever aux anglais leur volonté de défier les contours de la pop pour mieux se l'approprier, leur exploration dans le genre manque parfois de cohérence et d'homogénéité.
Clairement influencé par les Beatles (le joli Them That Do Nothing et le décevant Effortlessly en témoignent) mais aussi par David Bowie, les Beach Boys, Roxy Music voire XTC, Field Music balaye presque trois décennies de musique pop et rock en quelques dizaines de minutes ; comme si ses musiciens avaient mis un pied dans les années 70s, l'autre dans les années 80s-90s et le corps tout entier dans la modernité des années 2000.

En demi-teinte donc, ce disque laisse place à quelques constructions parfois denses et plutôt bien pensées : il n'y a qu'à écouter le superbe titre-album Measure et ses arrangements élégants de cordes, la courte et sensible épure rock de You And I, la basse pesante du tendu In The Mirror ou le lunaire et barré Lights Up pour se rendre compte de la quête ambitieuse du combo : concilier instrumentation sophistiqué, arrangements subtilement agencés, harmonies audacieuses et rythmiques alliant technique et énergie (Each Time is a New Time).
Une série de chansons flirtent ici et là entre rock progressif (And You'd Ever Need to Say, The Rest is Noise), funk drogué à l'électronique (sur Let's Write A Book, qui n'est pas sans rappeler Prince), et grandes messes vocales célestes (Clear Water).

Un disque foutraque mais sophistiqué, dont le vertige n'a d'égal que sa densité musicale et pour lequel il est peut être nécessaire de multiplier les écoutes avant de pouvoir émettre un quelconque jugement.
tracklisting
    1. In The Mirror
  • 2. Them That Do Nothing
  • 3. Each Time Is A New Time
  • 4. Measure
  • 5. Effortlessly
  • 6. Clear Water
  • 7. Lights Up
  • 8. All You'd Ever Need To Say
  • 9. Let's Write A Book
  • 10. You And I
  • 11. The Rest Is Noise
  • 12. Curves Of The Needle
  • 13. Choosing Numbers
  • 14. The Wheels Are In Place
  • 15. First Come The Wish
  • 16. Precious Plans
  • 17. See You Later
  • 18. Something Familiar
  • 19. Share The Words
  • 20. It's About Time
titres conseillés
    -
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste