logo SOV

Idlewild

The Collection

Idlewild - The Collection
Chronique Album
Date de sortie : 26.04.2010
Label : EMI
35
Rédigé par Amandine, le 13 janvier 2011
Bookmark and Share
Les collections et compilations sont rarement les sorties les plus intéressantes pour découvrir ou redécouvrir un groupe (on se souviendra notamment de l'affreux Best of de Radiohead); souvent décidées pour de mauvaises raisons (creux de la vague pour l'artiste ou split avec la maison de disques), elles ne contiennent que rarement un choix de titres représentatifs et l'enchaînement est souvent discutable.
Pour The Collection d'Idlewild, c'est aussi un peu vrai : l'ancien label décide d'une ultime sortie, comme pour clore le chapitre, mais constitue tout de même une bonne excuse pour s'arrêter un instant sur le quatuor auquel on promettait, dans les années 90s, d'être les dignes successeurs de REM. Les seize titres permettent de découvrir et de comprendre les dix premières années de la carrière des Écossais.

En 1995, alors que Roddy Woomble est encore un étudiant insouciant, il croise lors d'une fête ceux qui deviendront ses acolytes. De cette rencontre hasardeuse naîtra Idlewild qui donneront leur premier concert à peine un mois plus tard. 1998 est l'année de leur premier album et des premières parties de Ash ou Manic Street Preachers. Ils ne tardent pas à se faire connaître aux États-Unis et un avenir brillant s'offre à eux. Pourtant, rares sont ceux à encore les écouter une décennie plus tard. Retour, par le biais de cette compilation, sur les choix parfois audacieux des quatre comparses.

Les débuts du groupe sont teintés de college rock et de power pop, à la manière de titres tels que When I Argue I See Shapes, Actually It's Darkness ou Everyone Says You're So Fragile : des riffs de guitare punchy, des percussions rapides, des backing vocals parfois immatures, une bonne dose de rage dans le chant; la structure est parfois redondante, ce n'est pas révolutionnaire, mais ce style n'a de toute façon jamais eu la prétention de l'être. On se place plus dans l'énergie que dans le sentimentalisme et l'introspection, dans la fureur et la colère de la jeunesse et de la genèse d'un groupe en pleine ébullition.
Ces titres, principalement présents sur leur album Hope Is important seront peu à peu délaissés au profit d'un son basculant tantôt vers le grunge, à l'image des guitares rugueuses de Idea Track ou des sombres saturations de Rusty, tantôt vers le mélodique, comme le seront principalement leurs compositions à partir de leur troisième effort, 100 Broken Windows.

Ce qui a parfois été reproché à Idlewild par leur fans de la première heure a justement été ce virage vers une instrumentation plus douce, notamment avec l'utilisation du violon (Not Just Sometimes But Always) ou du piano (American English) et un Roddy Woomble dévoilant un brin de voix inattendu sur ce genre de morceaux.
Too Long Awake ou El Capitan, toutes deux issues de Warnings/Promises (datant de 2005) sont de parfaites illustrations de ce qu'Idlewild devint peu à peu : un groupe gardant sa fougue et aimant les riffs saturés et cycliques mais sachant également jouer de douceur et d'acoustique, s'accompagnant de piano et chantant l'amour.

Ainsi, The Collection vient ici retracer le parcours des Écossais, leur évolution artistique, leurs choix parfois décriés. Malgré quelques titres dispensables, elle permet au novice de découvrir un groupe qui mérite une certaine attention et au vieux fan nostalgique de se rappeler pourquoi il a tant aimé Idlewild. Reste maintenant à découvrir ce qu'ils nous réservent pour leur prochain effort !
tracklisting
    01. A Modern Way Of Letting You Go
  • 02. Love Steals Us From Loneliness
  • 03. When I Argue I See Shapes
  • 04. Roseability
  • 05. No Generation
  • 06. Actually It's Darkness
  • 07. El Capitan
  • 08. Idea Track
  • 09. I'm Happy To Be Here Tonight
  • 10. Rusty (The Poor Soldier Mix)
  • 11. Everyone Says You're So Fragile
  • 12. Too Long Awake
  • 13. Little Discourage
  • 14. In Remote Part/Scottish Fiction (Live)
  • 15. American English
  • 16. Not Just Sometimes But Always
titres conseillés
    A Modern Way Of Letting You Go, El Capitan, American English
notes des lecteurs
Du même artiste