logo SOV

The Kooks

Junk Of The Heart

The Kooks - Junk Of The Heart
Chronique Album
Date de sortie : 12.09.2011
Label : Virgin
2
Rédigé par Claire, le 7 septembre 2011
Bookmark and Share
Trois ans après la sortie de Konk et le départ de deux de ses membres, The Kooks reviennent ce mois-ci avec leur troisième opus, Junk Of The Heart. L'album, originellement prévu pour le mois de mai, avait vu sa sortie repoussée au début de l'automne. Ce qui n'avait pas empêché le groupe d'en donner un avant-goût lors de leur concert à la Cigale en juin dernier.

De la pression, c'est peu de dire que le groupe de Brighton en a sur les épaules. Inside/Out, paru en 2006 avait conquis les foules, ralliant au groupe une horde de jeunes filles trépignantes, addicts au jeune Luke Pritchard, sans compter la classique pléiade d'articles dans les journaux spécialisés anglais ainsi que dans les tabloïds. Avec Konk, les quatre Anglais avaient confirmé leur statut de troubadours pop. Refus de se reposer sur leurs lauriers ou crainte de voir la passion de leur public s'élimer, toujours est-t-il que le groupe a affiché depuis quelques mois sa volonté de changement pour Junk Of The Heart. C'est donc avec une certaine attente - et une certaine appréhension - que l'on attendait l'arrivée de ces douze titres.

Certes, le groupe nous propose un album aux arrangements plus poussés, un album beaucoup plus posé aussi, voire mélancolique, offrant une ambiance très début des années soixante-dix, une sorte de réveil un peu embrumé après des années de folie. Mais comme cette série de concerts au début de l'été avait pu laisser le présager, les nouvelles chansons laissent une impression mitigée. Hormis How'd You Like That, Eskimo Kiss et Killing Me sur lesquelles on retrouve les bonnes vieilles recettes kooksiennes (couplets accrocheurs, refrains efficaces, arrangements cadrés) l'ensemble apparaît baclé.
Exemple-type, Rosie, au refrain percutant, facile à mémoriser, mais circonscrit par des couplets pour le moins fades. On retrouve aussi quelques ballades sirupeuses et engoncées dans leur propre sérieux (pour ne citer que Taking Pictures Of Me, Time Above The Earth ou l'éponyme Junk Of The Heart) ou des titres un peu trop portés sur les années quatre-vingt comme Runaway, Is It Me ou encore Mr Nice Guy. Petulia, jolie ballade folk, permet à l'album de relever la tête avant la fin.

Avec ce troisième album, The Kooks ont cherché un peu maladroitement à changer la formule magique qui avait fait d'eux un groupe populaire. Un groupe qui a su - et sait encore - marquer une génération par des titres, certes faciles, mais toujours anthémiques. Junk Of The Heart, erreur de parcours ou symptôme d'une crise de respectabilité musicale ? Gageons qu'ils sauront admettre qu'il faut parfois garder les recettes plébiscitées pour rester un groupe enthousiasmant.
tracklisting
    01. Junk Of The Heart
  • 02. How'd You Like That
  • 03. Rosie
  • 04. Taking Pictures Of You
  • 05. Killing Me
  • 06. Fuck The World Off
  • 07. Time Above The Earth
  • 08. Runaway
  • 09. Is It Me
  • 10. Petulia
  • 11. Eskimo KIss
  • 12. Mr Nice Guy
titres conseillés
    How'd You Like That, Eskimo Kiss, Petulia
notes des lecteurs
Du même artiste