logo SOV

Fighting With Wire

Colonel Blood

Fighting With Wire - Colonel Blood
Chronique Album
Date de sortie : 24.09.2012
Label : Xtra Mile Recordings
2
Rédigé par Julien Soullière, le 2 octobre 2012
Bookmark and Share
Il y a toujours un album pour vous rappeler que la musique n’est autre que la plus formidable machine à remonter le temps. Fighting With Wire ont beau être aussi irlandais que le beurre Kerrygold, dès lors qu’ils laissent leurs instruments s’exprimer, c’est pour mieux balancer un condensé de rock US à forte teneur 90’s. Rage Against The Machine, Nirvana, Blink-182, un peu de grunge, du punk à la sauce pop, quelques chemises à carreaux, de la bière en bouteille, tout ou presque y est, me renvoyant à ce que j’écoute aujourd’hui avec parcimonie, mais qui constituait, il y a encore quelques années, l’essentiel de ma consommation musicale. Et voilà que remontent les souvenirs d’un lycée, de filles, de quelques soirées, de pas mal d’émois. Du beau et du moins beau, à l’échelle d’une adolescence - plus ou moins - comme les autres.

L’avantage avec un album comme Colonel Blood, c’est que l’on peut de facto mettre la question de l’originalité de côté pour se concentrer sur le seul paramètre qui ait vraiment de l’importance, et pas qu’en musique d’ailleurs, à savoir le plaisir. De ce point de vue là, le deuxième opus de Fighting With Wire, qui nous arrive après un Man Vs Monster de quatre ans son ainé, a très peu d'arguments sous le coude. En réalité, on peut apprécier le titre Waiting On A Way To Believe, qui outre son refrain bien senti, est serti durant ses couplets d’un chant singeant à la perfection l’ami Zack de la Rocha. Et puis, il y a Graduate, ou encore Didn’t Wanna Come Back Home, jolies pièces de punk-rock cuisinées à la mode californienne, qui me font d’ailleurs dire que Fighting With Wire sont bien plus crédibles dans ce costume de gentils agitateurs que dans celui, bien trop grand pour eux, de néo-métaleux cradingues (Blackout est définitivement raté).

Au-delà de quelques titres pris ici et là, difficile de se sentir concerné par l’expérience Colonel Blood. Je sais que ça va faire vieux con, mais tant pis, je me lance : de ce genre de musique, celle que joue Fighting With Wire, se dégage une énergie toute candide qui me parlerait sûrement plus si j’avais quelques années de moins et que le contexte, et ma manière de voir les choses, étaient différents. Et puis, il est vrai, les souvenirs sont du genre fugace : de fait, dès lors qu’un disque se contente d’être dans la moyenne, la magie ne peut guère opérer plus que le temps d’une seule écoute.

Pour la faire courte, disons que Colonel Blood est un album emprunt de classicisme, mais dénudé de singularité. Un disque plein de fougue, mais exsangue de toute force. Colonel Blood a le mérite d’exister, mais ne fait que recycler ce qui a déjà été sans se l’approprier. RAS.
tracklisting
    1. Waiting On A Way To Believe
  • 2. I Won't Let You Down
  • 3. Colonel Blood
  • 4. Erase You
  • 5. Didn't Want To Come Back Home
  • 6. Graduate
  • 7. Dead Memory
  • 8. Plug Me In
  • 9. The Great Escape
  • 10. Blackout
  • 11. Run For Cover
titres conseillés
    Waiting On A Way To Believe, Run For Cover
notes des lecteurs
Du même artiste