logo SOV

Esben And The Witch

Wash The Sins Not Only The Face

Esben And The Witch - Wash The Sins Not Only The Face
Chronique Album
Date de sortie : 21.01.2013
Label : Matador
3
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 18 janvier 2013
Bookmark and Share
Depuis la fin 2011, nous n'avions plus beaucoup de nouvelles de la part d'Esben And The Witch. Les anglais nous avaient laissé sur notre faim avec cet obscur Hexagon EP où les plages hexagonales numérotées de un à six n’apportaient pas grand-chose à la somme toute relativement courte discographie du groupe.

Précurseur de leur second opus, un premier extrait Deathwaltz paru en fin d’année dernière annonçait le retour du trio. Dès la première écoute, le groupe parait musicalement un peu moins sous tension. Car oui, le single est bien plus pop que d’habitude. La voix de Rachel Davies s’est personnalisée en s’éloignant de cette obsessionnelle envie de copier celle de Siouxsie Sioux. L’album joliment intitulé Wash The Sins Not Only The Face nous surprend t-il tout autant ?

Celui-ci démarre avec une furieuse fanfare de décibels à travers Iceland Spar, complainte de deux minutes trente qui peut laisser présumer un disque une fois encore bien tourmenté. Cependant les anglais de Brighton s’amusent au fil des morceaux à désorienter l’auditeur. Effleurant par moments la cold wave (Slow Wave), retournant tout comme sur le premier extrait vers des univers plus pop (When The Head Splits) ou s’aventurant vers des univers plus cléments (Yellow Wood, Shimmering, The Fall Of Glorieta Mountain), Esben And The Witch ont décidé de réaliser un grand voyage musical à l’occasion de leur second opus. Les fantômes de Violets Cries, leur premier effort, n’ont pas totalement disparu. Les spectres encore présents nous pénètrent sans sourciller à travers un Despair de très haute tenue. L’album s’achève avec Smashed To Pieces In The Still Of The Night, longue plage progressive de plus de sept minutes où le groupe flirte de nouveau avec certains travers du passé et nous laisse comme un petit goût de déception.

Ce second disque est en soit une assez bonne surprise. Le groupe a pris soin de s’éloigner, en partie, du son de son premier effort mais il manque toutefois un petit quelque chose pour rendre l’album vraiment attrayant. Vouloir toucher à tout n’est parfois pas suffisant pour captiver son audience. Reste à voir si le disque pourra être reproduit sur scène dans la même atmosphère que celle qui régnait lors de la précédente tournée, où incantations et sortilèges de toute sorte ensorcelaient les spectateurs. La réponse à cette interrogation, ce sera pour la fin février.
tracklisting
    01. Iceland Spar
  • 02. Slow Wave
  • 03. When That Head Splits
  • 04. Shimmering
  • 05. Deathwaltz
  • 06. Yellow Wood
  • 07. Despair
  • 08. Putting Down The Prey
  • 09. The Fall Of Glorieta Mountain
  • 10. Smashed To Pieces In The Still Of The Night
titres conseillés
    Despair - Iceland Spar - Slow Wave
notes des lecteurs
Du même artiste