logo SOV

Johnny Flynn

Country Mile

Johnny Flynn - Country Mile
Chronique Album
Date de sortie : 30.09.2013
Label : Transgressive Records
45
Rédigé par Xavier Turlot, le 5 octobre 2013
Bookmark and Share
A l'heure où le salut semble passer par l'électro-rock, le math-rock ou le folk mielleux, il en est toujours qui naviguent à contre-courant, et Johnny Flynn fait partie de ceux-là. Semblant insensible à toute mode, c'est dans la plus pure anachronie qu'il avait sorti les fascinants A Larum et Been Listening, deux chefs d'œuvre à cheval entre folk et chanson irlandaise, nous rappelant au passage que la country américaine en est directement issue. Trois ans ont passé, au cours desquels il aura juste sorti une courte Bande Originale pour un film intitulé A Bag Of Hammers.

Nous avions déjà eu le droit à un single cet été, The Lady Is Risen, avec sa magnifique ligne d'orgue, et toujours cet emploi de cuivres si particulier, donnant une profondeur impressionnante sans jamais tomber dans le mièvre. Des chœurs féminins assez inattendus avaient aussi donné son cachet au titre. Nous avions aussi été aguichés par After Eliot, magnifique morceau à la longueur non radiophonique, dans la plus pure tradition flynienne, au délicat refrain relevé par une voix féminine feutrée – il s'agit de sa sœur, Lillie Flynn - et une guitare slide qui lui donne un petit aspect féérique bienvenu. Et puis il y a eu Fol de Rol (titre qui signifie bêtise, sottise), une chanson très élégante qui jongle entre accents reggae sur les couplets et polyphonies médiévales sur les refrains. Chanson impossible à catégoriser, Johnny Flynn est plus que jamais hors du temps. Et toujours cet orgue vintage qui vient inonder le refrain d'une d'une chaleur inédite chez le Londonien. En bref, un teasing parfait qui laissait présager le meilleur, pour un disque dont seul le titre est déjà rempli de promesses (Country Mile peut se traduire par « pas de géant »).

L'ouverture, par le morceau éponyme, est grandiloquente, solennelle, majestueuse. La voix inimitable de Johnny Flynn, avec toujours ce petit quelque chose de Dubliners dans le grain, à la fois calme et sûre, surplombe l'instrumentation nappée de cuivres et d'orgue, confirmant que le disque sera plus « riche » à ce niveau là que ses prédécesseurs. Une fois passés les deux magnifiques singles susmentionnés, arrive Murmuration, calme épisode où les envolées lyriques un peu maladroites font penser à du Dylan, et où vient encore se poser la voix de la sœur de Johnny Flynn, laquelle ne quittera jamais le disque. C'est finalement l'une des marques de fabrique du groupe The Sussex Wit, dont le nom figure pour la première fois à côté de celui du leader.
Gypsy Hymn est un archétype de balade irlandaise, à la polyphonie juste et bien vue, véritable dentelle sonore quand Johnny Flynn s'appesantit sur chaque syllabe, pressant de moins en moins fort les touches de son piano, achevant le titre dans un long decrescendo. Et la tension n'est pas plus forte sur la lente et longue Einstein's Idea, aux complaintes « Oh my darling », accompagnées d'une mandoline. Tinker's Trail est la seule piste qui ne se démarque pas vraiment au sein du disque, mobilisant une ficelle mélodique qui a été un peu trop tirée, mais Bottom Of The Sea Blues relève immédiatement le niveau avec son refrain accrocheur et ses notes planantes de synthé, quoique l'on pourrait regretter qu'elle n'ait pas eu un peu de pêche supplémentaire.
L'orgue qui aura plané sur l'ensemble du disque est à l'honneur sur la conclusion de l'œuvre, Time Unremembered, aux sonorités d'un slow des années 70, et la voix de Johnny Flynn se fait encore plus dramatique, évoquant jusqu'à Leonard Cohen avec un peu d'imagination. Rappelons d'ailleurs qu'il est également acteur de théâtre et poète... Comme le titre le suggère, il y a un fort potentiel mélancolique dans ce morceau, accentué par les quelques violons et violoncelles venant lentement éteindre le disque.

Ce troisième album est une franche réussite pour Johnny Flynn, lequel prouve qu'il occupe à la fois une place très particulière et importante dans le renouveau du folk anglais.
tracklisting
    01. Country Mile
  • 02. After Eliot
  • 03. The Lady Is Risen
  • 04. Murmuration
  • 05. Gypsy Hymn
  • 06. Fol-de-rol
  • 07. Einstein's Idea
  • 08. Tinker's Trail
  • 09. Bottom Of The Sea Blues
  • 10. Time Unremembered
titres conseillés
    Country Mile, Gypsy Hymn, Time Unrememberd
notes des lecteurs
Du même artiste