logo SOV

Bombay Bicycle Club

So Long, See You Tomorrow

Bombay Bicycle Club - So Long, See You Tomorrow
Chronique Album
Date de sortie : 03.02.2014
Label : Island Records
25
Rédigé par Mélodie, le 31 janvier 2014
Bookmark and Share
Après une pause de près de deux ans, le quatuor londonien Bombay Bicycle Club revient en force avec un quatrième album au titre évocateur : So Long, See You Tomorrow.

Jack Steadman et sa bande ont habitué leur public à effectuer de grands virages artistiques à chaque sortie de nouvel album. Leur premier, I Had The Blues But I Shook Them Loose était très rock indé, parfois à la limite du punk, tandis que leur deuxième opus, Flaws, tirait sur la corde acoustique. Quant à A Different Kind Of Fix, leur troisième album, il renouait avec leurs premières amours, agrémenté, par-ci par-là, de quelques ornements électroniques. Avec So Long, See You Tomorrow, Bombay Bicycle Club franchissent officiellement la frontière électro. La pochette de leur album rend hommage au photographe britannique Eadweard Muybridge, qui a réalisé de nombreux travaux sur la décomposition du mouvement. Il est à l’origine du zoopraxiscope que l’on peut considérer comme l’ancêtre du dessin animé. Les londoniens reprennent également sa technique dans le vidéo clip de leur premier single Carry Me. Le mouvement est lui aussi à l’honneur dans celui du second, Luna, mettant en scène des danseuses de danse synchronisée.

So Long, See You Tomorrow est un album inspiré par les nombreux voyages du groupe autour du globe. Cette exploration du monde leur a permis d’accéder à une forme de maturité et de bien-être qu’ils ont essayé de retranscrire dans leurs chansons. Ce côté exotique se ressent notamment dans Overdone (notes asiatiques) et Feel (très Bollywood). Mais hormis ces petites touches d’originalité qui donnent à l’album un ton assez frais, le virage électro a été pris un petit peu maladroitement. En effet, dans l’ensemble, ce nouvel album est trop saturé. Il y a beaucoup de choeurs, beaucoup d’effets électroniques, beaucoup de notes, beaucoup de tout. En somme, So Long, See You Tomorrow manque cruellement de simplicité.
Tout cela fait que l’on a du mal à se focaliser sur quelque chose en particulier. Carry Me en est l’exemple le plus frappant. Et pourtant, certains titres se détachent du lot, comme l’émouvant Eyes Off You, une balade mélancolique, très lente, qui nous arracherait presque des larmes. Jack Steadman a une très belle voix que l’on redécouvre presque au fil de la chanson. Whenever Wherever est dans la même veine. Les premières notes, au piano, sont douces et se suffisent à elles-mêmes. Ces deux nuances se retrouvent très bien dans l’album. Les premiers titres sont très électro, et agrémentés de beaucoup de chœurs tandis que la deuxième partie se veut plus douce et plus épurée.

Bombay Bicycle Club signent ici un album plus électronique que les précédents. Mais à vouloir trop bien faire, les londoniens noient leurs titres dans un surplus d’artifices qui rendent l’écoute de certains un peu lourde. Pourtant, le potentiel du groupe est éclatant dans la seconde partie de l'album.
tracklisting
    1. Overdone
  • 2. It's Alright Now
  • 3. Carry Me
  • 4. Home By Now
  • 5. Whenever Wherever
  • 6. Luna
  • 7. Eyes Off You
  • 8. Feel
  • 9. Come to Me
  • 10. So Long, See You Tomorrow
titres conseillés
    Feel, Eyes Off You, Luna, It's Alright Now
notes des lecteurs
Du même artiste