Chronique album : Ben Howard - I Forget Where We Were - Sound Of Violence
logo SOV

Ben Howard

I Forget Where We Were

Ben Howard - I Forget Where We Were
Chronique Album
Date de sortie : 20.10.2014
Label : Island Records
25
Rédigé par Mélodie, le 2 novembre 2014
Bookmark and Share
Trois longues années se sont passées depuis la sortie de Every Kingdom, le premier album qui a fait découvrir Ben Howard, petit prince de la folk anglaise. Auréolé de succès (il a reçu deux Brit Awards en 2013), le jeune anglais s'est tenu éloigné de la pression médiatique pour se concentrer sur l'écriture de son deuxième album, I Forget Where We Were, qui gagne en maturité.

Ben Howard l'a voulu ainsi, cherchant à se détacher un peu de l'image de jeune premier au folk lisse et doux de Every Kingdom. The Wolves ou Old Pine étaient plein d'entrain et d'une légèreté appréciable. I Forget Where We Were ne suit pas complètement cette ligne directrice. Cela se voit d'ailleurs en premier lieu sur la pochette de l'album, où l'on observe le chanteur dans le noir, éclairé seulement faiblement sur la droite. L'anglais entend donner plus de personnalité et de profondeur à son folk.

I Forget Where We Were est un album tout en simplicité, réalisé avec très peu d'instruments. Comme pour le premier opus, la guitare est au centre, accompagnée seulement de percussions. Les talents de guitariste de Ben Howard ne sont plus à prouver, certains riffs font dans la dentelle comme c'est le cas des de In Dreams et End Of The Affair. L'album s'ouvre sur Small Things, un titre fort (si ce n'est le meilleur morceau de l'album) qui illustre bien la volonté de Ben Howard de donner du corps à sa musique. Ce titre emprunte des sonorités blues que l'on ne retrouve malheureusement pas sur les autres titres.
I Forget Where We Were s'avère très inégal. Les premiers titres promettent un disque différent de ce que l'on connait du chanteur folk. En revanche, la deuxième partie s'avère beaucoup moins originale que ce que l'on attendait. Rivers In Your Mouth a beaucoup de rythme, mais c'est le seul. Time Is Dancing est aussi un des titres intéressants de l'album tant il se démarque de tous les autres. Ben Howard s'aventure sur un terrain différent, plus aérien, avec un effet de voix, mais le reste du disque est un enchainement de mélodies très douces qui se ressemblent toutes. She Treats Me Well et All Is Now Harmed sont celles auxquelles on prête le plus d'attention. Par ailleurs, le chanteur anglais s'offre le luxe de présenter des chansons qui durent pour la plupart pas moins de quatre minutes. Deux d'entre elles, Time Is Dancing et End Of The Affair frôlent même les huit minutes. Tout cela rend l'album un peu longuet.

Finalement, I Forget Where We Were ne fait pas preuve de grande originalité. Certains titres font exception, mais dans l'ensemble, pas grand chose n'accroche l'oreille et on reste un peu sur sa faim.
tracklisting
    1. Small Things
  • 2. Rivers In Your Mouth
  • 3. I Forget Where We Were
  • 4. In Dreams
  • 5. She Treats Me Well
  • 6. Time Is Dancing
  • 7. Evergreen
  • 8. End Of The Affair
  • 9. Conrad
  • 10. All is Now Harmed
titres conseillés
    Small Things, Rivers In Your Mouth, In Dreams
notes des lecteurs
Du même artiste