logo SOV

Landshapes

Heyoon

Landshapes - Heyoon
Chronique Album
Date de sortie : 04.05.2015
Label : Bella Union
3
Rédigé par Mélodie, le 15 mai 2015
Bookmark and Share
Après la sortie de Rambuton en 2013, Landshapes, reviennent avec un tout nouvel album, Heyoon. Ex-Lulu And The Lampshades, le groupe ne fait plus trop dans la folk déjantée et psychédélique. Plus sérieux, les anglais, rebaptisés Landshapes à la sortie de leur premier LP, font chanter guitare et batterie dans une ambiance rock psyché qui ferait presque dans la sorcellerie.

Heyoon traite, selon les propres mots de Landshapes, de « pratiques perdues, de mondes cachés, et de sujets secrets ». Toujours aussi énigmatiques. Landshapes font partie de ses nouveaux groupes qui réinventent la mouvance hippie. Leur musique est pleine de magie et d'incantations. La pochette de l'album résume d'ailleurs très bien cet état d'esprit. On y voit une sorte de kaléidoscope sous forme de tipi, perdu au milieu d'une forêt baignée de lumière.

Heyoon est un album assez inégal qui flirte avec un rock parfois garage, et un folk psyché incantatoire. L'écoute s'ouvre d'ailleurs avec Stay, un titre très percutant pas du tout représentatif de la musique de Landshapes. Ader est du même acabit mais avec un côté plus pop qui fait irrémédiablement penser à des groupes tels que Beach House ou Alvvays. Hormis ces deux titres garage, Heyoon a des allures d'envolée lyrique et ce, grâce à la voix de Luisa Gerstein. Lone Wolf est ensorcelante, et Red Electric Love Fern prend la forme d'incantation.
Il y a beaucoup de magie dans l'imaginaire de chacune des chansons de cet album. D'ailleurs, la rythmique de Moongee est très effrayante et la guitare lancinante. Le tout contraste avec la voix cristalline de la chanteuse. Petit coups de coeur pour Rhino et Solipsist qui ravissent par leur pop délicieusement dynamique.

Heyoon est un album méritant une écoute attentive et minutieuse. Attention aux plus pressés qui le jugeraient d'après un premier titre guère représentatif de l'atmosphère générale. En somme, Heyoon est psyché à souhait, un disque qu'on remarque mais qui ne marque pas.
tracklisting
    01. Stay
  • 02. Fire
  • 03. Moongee
  • 04. Ader
  • 05. Francoise
  • 06. Lone Wolf
  • 07. Red Kite
  • 08. Rhino
  • 09. Red Electric Love Fern
  • 10. Desert
  • 11. Solipsist
titres conseillés
    Rhino, Solipsist, Lone Wolf, François
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste