logo SOV

Cabbage

Nihilistic Glamour Shots

Cabbage - Nihilistic Glamour Shots
Chronique Album
Date de sortie : 30.03.2018
Label : BMG
4
Rédigé par Sabrina Gonnard, le 28 mars 2018
Bookmark and Share
Les cinq rebelles de Manchester viennent de sortir leur attendu premier album. Formés en 2015 par Lee Broadbent (voix) et Joe Martin (voix et guitare), Eoghan Clifford (guitare), Stephen Evans (basse) et Asa Morley (batterie), Cabbage renouvellent l'énergie punk et post-punk avec des touches hardcore et des paroles enragées. L'album est, en effet, conçu comme douze images de glamour nihiliste, qui sont l'occasion pour le groupe de développer ses prises de position politiques mêlant divers registres tantôt sombres, tantôt cyniques.

L'album démarre avec Preach To The Converted, un titre énergique où les veines ska et garage se rejoignent, un peu comme dans le troisième, Molotov Alcopop. L'invitation à l'implication politique se fait sur un ton joyeux. Arms Of Pleonexia, plus sombre, s'attaque à l'avidité du système avec un refrain mélodique et accrocheur. Disinfect Us ralentit le tempo et nous fait une très belle surprise. Les bons arrangements des guitares créent une atmosphère sombre qui nous rappelle les plus beaux moments du post-punk, comme chez Rowland Howard. S'enchaînent ensuite des titres punk au rythme effréné tels que Post Modernist Caligula et Exhibit A, dans la pure tradition punk.

Cabbage sont sans doute excellents dans les titres les plus sombres et nous le prouvent encore une fois avec Celebration Of A Disease. Une voix nerveuse et tendue fait irruption au milieu du son acéré des guitares. Flotte l'ombre des mythiques Magazine et une invitation au pogo. Ces chansons recueillent le meilleur du légat punk et post-punk en le réactualisant avec des paroles et une attitude qui cherchent des réactions autant que des réflexions de la part du public. C'est le genre de groupe qu'il faut voir en concert pour mesurer le potentiel de son projet. Et c'est d'ailleurs sur scène qu'ils déversent leur énergie à coup de poésie urbaine bien travaillée. Dans Gibraltar Ape, les variations mélodiques débouchent sur un solo de guitare plaintif et un refrain à l'air aussi incongru que « I wanna be as free as a Gibraltar Ape ». De quoi y réfléchir.

L'album se termine avec les guitares dépouillées et mélancoliques de Subhuman 2-0. Il y a un ton fin de monde (« You're focused on the weakness / You're focused on the week... »), pour mieux faire réagir son public. C'est un très beau début pour les mancuniens. Affaire à suivre.
tracklisting
    01. Preach to the Converted
  • 02. Arms of Pleonexia
  • 03. Molotov Alcopop
  • 04. Disinfect Us
  • 05. Post Modernist Caligula
  • 06. Exhibit A
  • 07. Celebration Of A Disease
  • 08. Perdurabo
  • 09. Gibraltar Ape
  • 10. Obligatory Castration
  • 11. Reptiles State Funeral
  • 12. Subhuman 2.0
titres conseillés
    Disinfect Us - Celebration Of A Disease - Gibraltar Ape
notes des lecteurs
Du même artiste