logo SOV

Ben Howard

Noonday Dream

Ben Howard - Noonday Dream
Chronique Album
Date de sortie : 01.06.2018
Label : Tt ou Tard/Island Records
4
Rédigé par Simon Cordat, le 31 mai 2018
Bookmark and Share
Ben Howard est un jeune trentenaire surdoué, un partisan de la chanson folk merveilleuse, et un musicien céleste tout droit sorti de la campagne anglaise. Pour notre bon plaisir, le très beau Noonday Dream apparaît enfin dans le ciel comme une comète : et celles-ci se font rares.

L'artiste débute sur une entrée brillante, Nica Libres At Dusk, avec un arpège incessant qui se voit coloré d'arrangements absolument bluffants, allant de la retenue jusqu'à l'explosion. Il est bon de remarquer qu'à la première écoute, Ben Howard est toujours un magicien, qui élargit l'impression d'espace-temps à son auditeur sur l'épuré Towing The Line, et sur le poignant single A Boat To An Island On The Wall qui fricote avec le rock. Les compositions transpirent la sincérité et augmentent d'intensité à chaque fois. Si le calme est palpable sur What The Moon Does, la voix caverneuse est là pour s'accrocher au monde instrumental millimétré.

Someone In The Doorway poursuit : une chanson plus linéaire d'un auteur écorché, et d'une beauté aussi marquante que triste. Une formule plus ou moins reprise dans les notes cristallines de The Defeat. On pense vite à quelques moments de musique que pourraient fournir les larges réverbérations, parfois à la Fleet Foxes, souvent à la Sufjan Stevens. L'anglais travaille sur les échos entre les chansons : A Boat To An Island On The Wall Part II répond à la première partie sous forme de grands accords plaqués et d'une lenteur qui avoisine celle d'un drone : une bande son qui s'appliquerait bien à la vue d'une mer stoïque. There's Your Man change de ton, en proposant une rythmique bien plus dynamique, et plus endiablée que les guitares électriques scintillantes venues pour renforcer la coloration la plus joyeuse de Noonday Dream. Murmurations ferme doucement la porte au bout de ce grand couloir : six minutes où les instruments semblent tournoyer autour des cordes, et avec un semblant de naïveté qui prouve que Ben Howard nous emmène où qu'il veut, sans difficultés de logiques.

Noonday Dream marque un très bon troisième album caractérisé par l'ingéniosité folk. Ben Howard s'est concentré sur l'aspect intimiste d'une musique planante, et semble privilégier les instruments acoustiques et l'électronique par simples touches. Un beau disque, majoritairement réussi.
tracklisting
    01. Nica Libres At Dusk
  • 02. Towing The Line
  • 03. A Boat To An Island On The Wall
  • 04. What The Moon Does
  • 05. Someone In The Doorway
  • 06. All Down The Mines (interlude)
  • 07. The Defeat
  • 08. A Boat To An Island, Part II / Agatha's Song
  • 09. There's Your Man
  • 10. Murmurations
titres conseillés
    Nica Libres At Dusk - A Boat To An Island On The Wall - The Defeat - There's Your Man
notes des lecteurs
Du même artiste