logo SOV

Black Honey

Black Honey

Black Honey - Black Honey
Chronique Album
Date de sortie : 21.09.2018
Label : Foxfive Records
35
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 22 septembre 2018
Bookmark and Share
On attendait depuis pas mal de temps ce premier album de Black Honey car les premiers singles du groupe commencent à dater. Entre temps, ils auront beaucoup tourné, notamment en première partie de Royal Blood. Si l'attente a été si longue c'est peut être parce que le style musical de Black Honey a quelque peu changé depuis leurs débuts. En effet, on ne retrouve plus trace ici de leurs penchants « tarantinesques-western » si ce n'est peut être sur Dig. Aujourd'hui, Black Honey proposent une pop bubblegum tout au long des plages qui composent le disque.

Aurait-on perdu au change ? Absolument pas tant le groupe est à l'aise dans ce style musical. Certes, cela peut parfois pencher vers des côtés trop commerciaux comme sur Midnight ou Crowded City plus proche de Britney Spears que de la pop anglaise, mais le reste du temps le résultat est extrêmement plaisant. Avec ces deux titres, Black Honey semblent viser dans le même temps les charts et les dancefloors. Cela aussi s'avère être un nouveau tournant chez le groupe qui ne proposait pas jusqu'ici de titres orientés dans ce registre.

La chanson qui ouvre le disque, I Only Hurt The Ones I Love, coécrite avec Mike Kerr de Royal Blood, est l'exemple parfait de la pop song efficace et immédiate que sont capables de produire Black Honey. Un titre pop, fun, extrêmement bien foutu, qui vous reste longtemps en tête. Sur ce morceau, comme sur tout le reste de l'album, la voix de Izzy Baxter se fait aussi délicate que malicieuse.
Black Honey n'ont retenu de leurs premiers singles que ce Hello Today qui les avait faits connaître et se marie parfaitement au reste du disque. Il y a plusieurs moments marquants sur ce premier opus, comme le tout nouveau single, Into The Nightmare, subtile pop song du niveau des meilleurs Blondie. Un morceau sur lequel les arrangements s'avèrent d'une efficacité diabolique. Le titre possède en outre une petite touche 60's absolument délicieuse. Just Calling est également une petite merveille avec là encore une petite touche Blondie du meilleur effet.

Au final, cet album surprendra sans doute les afficionados de la première heure mais attirera assurément de très nombreux nouveaux fans au groupe. On aurait pu leur reprocher d'assurer un tournant commercial mais vu que leur commercial est de grande qualité, on ne pourra que les complimenter.
tracklisting
    01. I Only Hurt The Ones I Love
  • 02. Midnight
  • 03. Whatever Happened To You
  • 04. Bad friends
  • 05. Blue Romance
  • 06. Crowded City
  • 07. Hello Today
  • 08. Baby
  • 09. Into the Nightmare
  • 10. Dig
  • 11. Just Calling
  • 12. Wasting Time
titres conseillés
    I Only Hurt The Ones I Love - Into The Nightmare - Just Calling
notes des lecteurs
Du même artiste