logo SOV
Esben And The Witch - Nowhere
Chronique Album
Date de sortie : 16.11.2018
Label : Nostromo Records/Season Of Mist
35
Rédigé par Johan, le 22 novembre 2018
Bookmark and Share
Voilà près de dix ans que Esben And The Witch explorent la scène post-rock, menés par la chanteuse Rachel Davies. Depuis leur debut album Violet Cries, la formation de Brighton n'a eu de cesse d'évoluer, la voix mouvante de Davies passant de Siouxsie Sioux à PJ Harvey dans les univers de Portishead et Explosions In The Sky. Des références pas inintéressantes mais qui ne décrivent encore que trop peu le son Esben And The Witch, unique, inconstant et toujours aussi passionnant.


Le trio laisse ici toujours autant de place aux instruments, au-delà des cordes vocales magistrales de Rachel Davies, tout en apportant une touche plus atmosphérique via les chœurs de Thomas Fisher et Daniel Copeman, à l'image de Golden Purifier ou encore l'intense Seclusion.
Le côté post-punk n'est lui non plus pas en retrait, captivant l'attention sur l'opening A Desire For Light, le noisy Dull Gret et des The Unspoiled et Darkness (I Too Am Here) qui, entre les percussions lourdes et le chant en écho de Davies, flirte gentiment avec le hardcore.


Dans la continuité du précédent disque Older Terrors, Nowhere étale une production carrée, plus froide qu'auparavant mais qui parvient à embarquer l'auditeur dans un univers cohérent que seul le groupe anglais maîtrise. Chaque album de Esben And The Witch possède son style bien à lui, celui-ci ne déroge pas à la règle, pouvant rebuter certains comme pouvant en attirer d'autres.

Un « must-hear » quoi qu'il en soit pour les fans du groupe anglais.
tracklisting
    01. A Desire For Light
  • 02. Dull Gret
  • 03. Golden Purifier
  • 04. The Unspoiled
  • 05. Seclusion
  • 06. Darkness (I Too Am Here)
titres conseillés
    Darkness (I Too Am Here), Seclusion, Dull Gret
notes des lecteurs
Du même artiste