logo SOV

James Yorkston

The Route To The Harmonium

James Yorkston - The Route To The Harmonium
Chronique Album
Date de sortie : 22.02.2019
Label : Domino Records
4
Rédigé par François Freundlich, le 26 février 2019
Bookmark and Share
Le songwriter écossais James Yorkston fait son grand retour avec un neuvième album très personnel, enregistré entièrement sans son petit village de pêcheur de Cellardyke, dont les photos de Google Images nous donnent envie d'y transplaner immédiatement. Produit par David Wrench (qu'on a pu voir aux manettes avec Frank Ocean ou Caribou), ses compositions folk prennent des allures tarabiscotées et changeantes pour nous attirer vers son labyrinthe sonore.

Nous retrouvons les ballades toutes en légèreté ornées de cette voix lointaine et mélancolique et de ces guitares acoustiques légères. Mais les instrumentations interloquent notre imagination avec cette cithare (ou autoharpe) et autres trompettes étouffées se superposant et se mélangeant parfois en une certaine dissonance. Des nappes synthétiques prennent le dessus, s'extirpant d'une masse gribouillée et de refrains enjoués mais tout en retenue, comme dans une clameur cotonneuse. Les ballades de Yorkston s'inscrivent dans une certaine intemporalité parvenant à nous réchauffer le cœur. Les arrangements semblent partir de simples notes de piano ou de quelques cordes pour évoluer vers des sonorités complexes semblant vouloir nous cerner pour mieux nous envahir. James Yorkston laisse le temps aux plages instrumentales d'évoluer, donnant encore plus d'importance aux passages vocaux qui semblent s'évaporer à chaque syllabe.

Le disque bascule avec Shallow, qui se trouve être bien plus rapide et inquiétant que le titre du même nom de Lady Gaga et Bradley Cooper. Une certaine émotion de peur semble ressortir de ces boucles synthétiques, parsemées de solos de trompettes nous transportant aux beaux milieux de paysages brumeux. Le mélange de l'organique des cuivres et du synthétique des claviers impose une ambiance tragique. La rythmique rapide refait son apparition sur My Mouth Ain't No Bible, accompagnée par une voix parlée inspirée du hop-hop sur fond d'arrangements krautrock. Après des débuts tout en lenteur, Yorkston prend le contre pied en déroulant son texte avec rapidité sur une rythmique qui semble en constante avance sur son temps. Puis arrive la ballade frémissante The Villages I Have Known My Entire Life, certainement le titre le plus marquant du disque avec ce piano en retenue et ces quelques violons se frayant un passage. Yorkston nous noie dans ce qui semble jaillir directement de son âme. Les chansons d'amour comme Oh Me, Oh My ne se perdant pas en fioriture, ayant l'air d'être jouées en unplugged au coin du feu, ce qui leur donne encore plus de force.

The Route To The Harmonium est un disque qui prend son temps, certainement destiné à ralentir le monde. On y retrouve les atmosphères particulières du petit village écossais de son auteur, on s'y perd dans des méandres comme on se perdrait dans ceux de la Firth Of Forth.
tracklisting
    01. Your Beauty Could Not Save You
  • 02. The Irish Wars Of Independence
  • 03. Like Bees To Foxglove
  • 04. Shallow
  • 05. The Blue Of The Thistle
  • 06. My Mount Ain't No Bible
  • 07. Solitary Islands All
  • 08. The Villages I Have Known My Entire Life
  • 09. Oh Me, Oh My
  • 10. Brittle
  • 11. Yorkston Athletic
  • 12. A Footnote To An Epitaph
titres conseillés
    The Villages I Have Known My Entire Life, My Mouth Ain't No Bible, Shallow
notes des lecteurs
Du même artiste