Chronique album : Catfish And The Bottlemen - The Balance - Sound Of Violence
logo SOV
Catfish And The Bottlemen - The Balance
Chronique Album
Date de sortie : 26.04.2019
Label : Island Records
4
Rédigé par Simone Minet, le 3 mai 2019
Bookmark and Share
Trois ans après la sortie de leur dernier album The Ride, Catfish And The Bottlemen sont de retour avec leur troisième opus intitulé The Balance. Cette nouvelle sortie confirme ce qui commençait déjà à se profiler lors des deux premiers albums : le groupe gallois aime la continuité.

La ressemblance entre The Balcony, The Ride et The Balance n'est pas seulement visuelle (on remarquera la même pochette noire au design minimaliste créée par l'illustrateur Tim Lahan) et structurelle (onze morceaux sur chaque album et le titre de chacun d'entre eux consiste en un seul mot). Non, la ressemblance se situe aussi – et surtout – au niveau musical. Les fans reconnaîtront tout de suite leur son typique avec lequel Catfish And The Bottlemen ont su conquérir leur audience depuis quelques années.

The Balance ouvre avec l'excellent Longshot qui était sorti en tant que premier single annonçant le nouvel album. Longhsot monte en puissance progressivement de l'intro vers le refrain entrainant qui reste dans la tête. Une très belle manière d'ouvrir l'album, au même titre que Fluctuate qui enchaîne sur la même dynamique et séduit notamment par son solo de guitare. 2all est un titre qui convainc à la fois par la musique et par les paroles : il s'agit d'un très bel hymne à l'amitié et aux personnes qui nous soutiennent dans les moments difficiles. Sidetrack, Encore et Basically nous amènent ensuite plus loin dans leur univers de rock indé aux réminiscences post-punk et quelques nuances hard rock. Tous ces titres séduisent avec la même recette : la voix éraillée de Van McCann sur fond de guitares à la limite du shoegaze, des lignes de basse efficaces, et une montée en intensité entre les couplets et les refrains. Même si on remarque une ressemblance structurelle entre les chansons de cet album, chaque titre a son propre charme et caractère et on ne s'ennuie jamais.

Sur les deux précédents albums, on retrouvait à chaque fois un titre acoustique qui contrastait avec le rock amplifié des autres chansons et qui coupait l'album en deux moitiés : Hourglass sur The Ride et Glasgow sur The Balcony. Cette fois-ci, le quatuor gallois déroge à la règle et a remplacé le titre acoustique par un entracte qui dure à peine deux minutes intitulé Intermission. Après les sept premières chansons énergiques, Intermission constitue une pause bienvenue avec son caractère planant dû à l'absence de percussion et ses effets d'échos. L'enchainement avec le titre suivant est très réussi : après le répit, l'entrainante ligne de basse de Mission est d'autant plus bienvenue !
Overlap est la chanson la moins prévisible de l'album. Elle surprend par des changements de tempo et de rythme et se termine de manière abrupte et inattendue, laissant l'auditeur en quelque sorte sur sa faim. Car The Balance est tellement plaisant à écouter et à réécouter qu'on regrette presque qu'il ne dure que trente-cinq minutes.

Si Catfish And The Bottlemen ne se réinventent pas avec le disque, ils prouvent qu'ils maîtrisent parfaitement ce qu'ils font. Et pourquoi changer une recette qui fonctionne ? « Nothing's really changed between then and now » chante Van McCann dans Basically, et cette phrase s'applique parfaitement à tout l'album. Avec une performance irréprochable, mais peu de surprises, Catfish And The Bottlemen vont ravir leurs fans, sans pourtant réussir à convaincre ceux qui n'étaient pas adeptes depuis le départ.
tracklisting
    01. Longshot
  • 02. Fluctuate
  • 03. 2all
  • 04. Conversation
  • 05. Sidetrack
  • 06. Encore
  • 07. Basically
  • 08. Intermission
  • 09. Mission
  • 10. Coincide
  • 11. Overlap
titres conseillés
    Longshot, 2all, Encore, Overlap
notes des lecteurs
Du même artiste