logo SOV

Editors

The Blanck Mass Sessions

Editors - The Blanck Mass Sessions
Chronique Album
Date de sortie : 03.05.2019
Label : [PIAS] Recordings
4
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 13 mai 2019
Bookmark and Share
Présenté en exclusivité dans le cadre du Record Store Stay 2019, cet album d'Editors est la version alternative du Violence sorti en mars de l'an dernier. Ce disque avait divisé les fans du groupe, certains le trouvant excellent, d'autres estimant au contraire qu'Editors s'enfermaient dans des chemins par trop balisés et pour tout dire commerciaux. Ce disque ravira ces derniers car The Blanck Mass Sessions montre le groupe dans sa version la plus expérimentale.

Les sessions qui nous offrent ces titres réarrangés proviennent de l'enregistrement de Violence. On sait que pour cet album Editors avaient fait appel au producteur électronique Blanck Mass. Peut-être pour ne pas trop désorienter son public, le groupe n'avait pas retenu les mixes les plus expérimentaux produits par celui-ci. Ils nous sont offerts aujourd'hui et il n'y a pas à dire, c'est une très belle découverte. Dès le premier titre, Barricades, un inédit puisqu'il n'avait pas été retenu pour l'album, on est emporté par la force tellurique du mix. Un morceau superbe dont on se demande à l'écoute comment il a pu passer à la trappe de la sélection finale au moment de choisir les titres qui figureraient sur Violence.
Tout le reste de l'album s'avère du même niveau. Avec ces versions alternatives, évidemment plus électroniques, on perd des guitares et on gagne des synthés mais au final on ne perd pas au change. Les morceaux dans ces nouvelles versions apparaissent tous plus majestueux que leurs versions initiales.

Hallelujah (So Low), qui était déjà l'un des titres majeurs de ce dernier disque, devient avec ce mix un titre d'une profondeur rare. C'est bien évidemment les titres les plus électro et dansants de Violence qui profitent le plus de ces nouvelles interprétations comme Cold ou Counting Spocks. Ces deux morceaux sont mixés dans un style à mi-chemin du Depeche Mode première époque et de la synth wave 80's. Rien à dire, cela leur va à merveille.
Quant à Magazine, c'est avec Barricades le grand moment de l'album. Un titre taillé pour les dancefloors mais avec une production d'avant-garde. Nothingness invite aussi à la danse avec un mix superbe qui en fait une bombe disco. Il est à noter que sur tous les titres, Blanck Mass pousse le mix de la voix très en avant ce qui constitue une autre grande réussite de l'album. Si ce genre de production s'avère souvent superflu, ce n'est pas le cas ici.

The Blanck Mass Sessions s'avère supérieur à l'original. Une gageure et un disque que l'on aura plaisir à découvrir et redécouvrir tant il révèle de richesses au fur et à mesure des écoutes.
tracklisting
    01. Barricades
  • 02. Cold
  • 03. Hallelujah (So Low)
  • 04. Violence
  • 05. Darkness At The Door
  • 06. Nothingness
  • 07. Magazine
  • 08. Counting Spooks
titres conseillés
    Barricades - Nothingness - Magazine
notes des lecteurs
Du même artiste