Chronique album : Tusks - Avalanche - Sound Of Violence
logo SOV

Tusks

Avalanche

Tusks - Avalanche
Chronique Album
Date de sortie : 14.06.2019
Label : One Little Indian
25
Rédigé par Sabrina Gonnard, le 15 juin 2019
Bookmark and Share
Des cordes, des synthés glaciaux et une voix délicate sont la formule de Tusks (de son vrai nom Emily Underhill) pour une électro-pop atmosphérique et discrète.

Deux ans après Dissolve - son premier opus -, arrive Avalanche et je serais tentais de dire, et rebelote ! Car l'album nous replonge dans une musique peut-être déjà trop écoutée depuis le début de ce XXIème siècle, rajoutant peu, si ce n'est que le lyrisme de la chanteuse, à l'édifice de la pop indé et électro. Les chansons s'écoutent mais sans plus, telle une musique de fond, tranquille, pas désagréable. Une musique que l'on écoutera volontiers dans un bar chill out, tout en ayant la sensation de revenir quelques années en arrière. Mais à la fin, on finit par s'en lasser.

Si l'on s'en tient au début de l'écoute, tout va bien. Les deux premiers titres, Demon et Be Mine, s'enchaînent à merveille et sont les meilleurs de l'album : une musique vaporeuse et des paroles intimistes qui reflètent les divers combats de l'artiste contre ses propres démons, ses troubles obsessionnels, la rupture amoureuse.

Le reste de l'album est une bonne musique de fond, avouons-le. Les chansons ne sont pas désagréables mais manquent d'accroche. Certains trouveront peut-être leur compte. Je songe à la plage d'un pays nordique, à un fiord, à la fin de l'été. Bref, Avalanche, de par sa thématique et ses sons, aurait gagné davantage à sortir à la rentrée (ou il y a quelques années)...
tracklisting
    01. Demon
  • 02. Be Mine
  • 03. Peachy Keen
  • 04. Delusion
  • 05. Mind
  • 06. Foreign
  • 07. Bleach
  • 08. Avalanche
  • 09. Better That Way
  • 10. Salt
titres conseillés
    Demon, Be Mine, Delusion
notes des lecteurs
Du même artiste