logo SOV
Richard Hawley - Further
Chronique Album
Date de sortie : 31.05.2019
Label : BMG Rights Management
5
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 14 juin 2019
Bookmark and Share
Tenons-nous là le grand disque de 2019 ? Richard Hawley ne connaît pas le succès escompté en France. Bien sûr il est connu, là n'est pas la question. Mais malgré son talent, il n'a jamais rameuté les foules dans notre pays. Et pourtant, bien avant de rendre notre verdict sur Further, ce Monsieur a un talent immense et mérite tellement mieux.

Further a commencé à être dévoilé en mars dernier. En effet, Off My Mind, premier single et morceau d'ouverture de ce disque, devait nous indique la tendance de ce qui nous risquait de nous attendre sur ce nouvel opus de l'ex-Longpigs. Sérieusement électrique voire presque testostéroné, ce morceau nous ramenait peut-être vers Standing At The Sky's Edge, le disque le moins intéressant du crooner de Sheffield. Car oui, l'orgie de guitares rugissantes en fin de morceau nous a quand même sérieusement laissés sur notre faim, même si nous avions bien compris tout le capharnaüm derrière ce "And I can't get you off my mind, no matter how I try".
Toutefois, ce nouveau disque ne va pas se limiter à cet exercice de style. En effet, dès la deuxième piste de Further, on retrouve la beauté et l'élégance de cet artiste qu'on chérit maintenant depuis de nombreuses années. Alone et ses chordes irrésistibles se profilait en précurseur d'une collection de petits bijoux plus scintillants les uns que les autres.

En effet, en quelques minutes, nous retrouvons le Richard Hawley qu'on aime tant. Celui qui en quelques accords réussit à nous faire rêver. La simplicité de la ballade My Little Treasures ne l'empêche nullement d'être un réel joyau. Et que dire de Emilina Says, promenade country tellement lumineuse qu'on ne peut que se montrer subjugué par tant de talent. Il est indéniable, et cela depuis longtemps maintenant, que l'anglais de Sheffield nous berce avec ses mélodies depuis près de vingt ans. Et même si celui-ci tend parfois à s'américaniser un peu le temps d'un Galley Girl, où le spectre de Bruce Springsteen s'est vraisemblablement invité, ceci ne gâche en rien ce nouveau disque. D'ailleurs le quatuor final Not Lonely, Time Is, Midnight Train et Doors (mention spéciale à ce somptueux saphir en guise de conclusion de l'album) mérite à lui tout seul bien plus que la plupart des albums parus depuis depuis le début d'année.

A cinquante-deux ans, Richard Hawley réussit ici un nouvel exploit. Son Further, même s'il ne dure que trente-six minutes, est un disque d'une réelle beauté. Malgré un démarrage un tant soit peu lourdingue, rien ne vient gâcher ce neuvième album de cet incroyable magicien. On ne répétera jamais assez ô combien cet artiste est précieux et comme il mériterait vraiment mieux. A vous de faire changer cet incompréhensible désintérêt pour un artiste si précieux, car, oui, Richard Hawley joue vraiment dans la cour des grands.
tracklisting
    01. Off My Mind
  • 02. Alone
  • 03. My Little Treasures
  • 04. Further
  • 05. Emilina Says
  • 06. Is There A Pill?
  • 07. Galley Girl
  • 08. Not Lonely
  • 09. Time Is
  • 10. Midnight Train
  • 11. Doors
titres conseillés
    My Little Treasures - Doors - Emilina Says
notes des lecteurs
Du même artiste