logo SOV
Stereophonics - Kind
Chronique Album
Date de sortie : 25.10.2019
Label : Parlophone
3
Rédigé par Laetitia Mavrel, le 17 octobre 2019
Bookmark and Share
Onzième album pour les Stereophonics, reconnus par une majorité de critiques comme le meilleur groupe de rock que nous ait livré le Pays de Galles à ce jour. Les 25 ans de carrière s'annonçant sous peu et les musiciens ayant tous dépassés la quarantaine, l'occasion d'entamer une nouvelle ère qui proposerait de suivre de nouvelles pistes musicales était à saisir.

Je vous laisse deviner la réalité quant au contenu de ce dernier opus Kind : le service fait Stereophonics, marque du groupe depuis quinze ans maintenant, est assuré une fois de plus et les fans des premières heures qui n'ont cessé d'espérer un renouveau rock audacieux et fougueux resteront encore sur leur faim.

Inutile de revenir sur le gap qualitatif qui s'est creusé entre les deux premiers albums et la longue suite de disques inégaux qui se sont enlisés dans la pop mainstream et ont vu pas mal de chamboulement dans la composition du groupe. Néanmoins, l'élément clé qui a permis à Stereophonics de toujours figurer dans le top 10 des charts anglais depuis deux décennies reste la solidité des compositions de Kelly Jones.
Kind vient donc confirmer que les guitares rageuses sont bien un lointain souvenir, s'ancrant alors dans un registre pop-rock particulièrement acoustique mais qui reste sur l'ensemble de l'album cohérent.

L'album composé de dix titres débute avec un genre de morceau qui se fait vraiment trop rare : I Just Wanted The Goods ouvre sur un riff caverneux à souhait qui nous entraîne par la suite dans un rock bluesy aux paroles presque contestataires. On anticipe déjà le groupe débuter ses prochaines prestations avec.
Mais la montée en puissance ne se fait pas. Les trois titres suivants restent cependant de qualité car Fly Like An Eagle (single teasé en amont), Make Friends With The Morning et Stiches sont trois ballades acoustiques aux arpèges aussi simples qu'efficaces car non ampoulés.

Le tempo devrait s'emballer après cet interlude romantique mais il n'en n'est rien. La série de morceaux suivante s'enlise dans le mielleux, tant au niveau de la musicalité bien banale que des paroles légèrement larmoyantes tels Hungover et This Life Ain't Easy. Le penchant presque auto parodique du gallois pour la chanson folk sur la dure condition ouvrière est encore sur cet album assouvi avec Street Of Orange Light.

Un soupçon d'audace vient de Bust This Town qui grâce à son côté funky nous fait entamer quelques déhanchements, la voix profonde de Kelly Jones donnant une patine assez sexy au tout. Mais le soufflé retombe, et le disque lui se termine dans la complainte amoureuse tiède avec les deux derniers titres Don't Let The Devil Take Another Day et Restless Mind (ce dernier frôlant la niaiserie quant à ses paroles, malgré une guitare acoustique de toute beauté).
Et encore une fois, la voix éternellement jeune, suave et éraillée de Kelly Jones maintient le tout hors l'eau.

Le groupe gagnerait à ralentir le rythme des sorties de disques afin de prendre du recul quant à son travail. Devenus une valeur sûre, mais usant pour cela des ficelles qui tissent le canevas pop-rock FM si cher à nos voisins britanniques, Stereophonics persistent à vouloir offrir sans décevoir les dizaines de milliers de fans qui remplissent les arénas et se ruent aveuglément sur leur disques et DVDs. C'est donc le serpent qui se mord la queue, mais nous ne cessons d'espérer à chaque sortie l'étincelle qui refera se frotter Kelly Jones et sa prolifique œuvre à un rock débarrassé de toute consensualité, celui qui fait des gallois le peuple fier et aventureux que nous aimons tant.

« Where's your balls, man ? » questionne Kelly en début de disque. On se le demande bien.
tracklisting
    01. Just Wanted The Goods
  • 02. Fly Like An Eagle
  • 03. Make Friends With The Morning
  • 04. Stitches
  • 05. Hungover For You
  • 06. Bust This Town
  • 07. This Life Ain't Easy (But It's The One That We All Got)
  • 08. Street Of Orange Light
  • 09. Don't Let The Devil Take Another Day
  • 10. Restless Mind
titres conseillés
    Just Wanted The Goods, Bust This Town, Fly Like An Eagle
notes des lecteurs
Du même artiste