Chronique album : Wyldest - Redream Chaos - Sound Of Violence
logo SOV

Wyldest

Redream Chaos

Wyldest - Redream Chaos
Chronique Album
Date de sortie : 06.03.2020
Label : Hand In Hive
25
Rédigé par Simon Cordat, le 28 mars 2020
Bookmark and Share
Il est l'heure du deuxième chapitre pour les londoniens de Wyldest. Drôle de suite pour le disque Dream Chaos publié il y a un an, désormais Zoe Mead choisit l'excursion folk en réinterprétant ses chansons du passé. Ainsi l'intimiste Redream Chaos a l'allure d'un projet solo sorti tout droit d'une piaule, là où guitare acoustique et piano sont les seuls rescapés. Cette initiative nous fait découvrir le squelette de chaque morceau grâce à une intention musicale totalement différente à ce que nous connaissions jusque-là. L'exercice aide la jeune Mead à acquérir un registre vocal plus doux dans des situations bien moins urgentes.

Déconstruire pour mieux reconstruire, c'est l'idée principale véhiculé dans ce Redream Chaos. Wyldest se fixe sur des arrangements dépouillés qui forcent à la contemplation : le jeu est périlleux dans la sombre introduction Headrush, en revanche il prend tout son sens pendant la bouffée d'oxygène Rolling Waves. Puisque qu'aucune batterie ne figure sur l'album, le temps se fige dans un Mind Over Body/Slowdance mené par la voix cristalline et réverbérée de Zoe. Plusieurs titres mettent en évidence une certaine qualité du songwriting, et ce même dans une version simplifiée. Alive ou le magnifique Lightweight connaissent une nouvelle dimension avec des accords fondamentaux, et s'éloignent franchement de l'esprit dream pop. Pour ainsi dire, Wyldest nous donne le jour et la nuit si l'on devait comparer les deux disques.

La réduction des parties instrumentales ne semble pas fonctionner à chaque fois, tout comme le fait d'attribuer à chaque piste une ambiance hivernale. Le manque de dynamique se ressent après avoir ingéré les arpèges incessants de Gravity ou Nocturnal. Paradoxalement, on peut reprocher l'appropriation très personnelle d'une musique qui se fait non plus à trois, mais à une seule personne. En l'espace de dix compositions, certains points faibles viennent ralentir le fil conducteur comme la ballade Reverse Tide qui s'engouffre facilement dans la mélancolie. On vous aura prévenu, cela passe ou cela casse dans un contexte où les murmures sont omniprésents.

Redream Chaos est avant tout un album qui donne de nouvelles perspectives à une collection de morceaux maintenant parfaitement rodés. On peut alors se demander quel est le virage prochain, dans la mesure où l'on tient compte des approches artistiques instables de Wyldest. Pour l'instant c'est un stop aux machines et à l'électricité selon la tête pensante du groupe.
tracklisting
    01. Alive (Redream)
  • 02. Barefoot (Redream)
  • 03. Gravity (Redream)
  • 04. Headrush (Redream)
  • 05. Lightweight (Redream)
  • 06. Slowdance/Mind Over Body (Redream)
  • 07. Nocturnal (Redream)
  • 08. Quiet Violet (Redream)
  • 09. Reverse Tide (Redream)
  • 10. Rolling Waves (Redream)
titres conseillés
    Rolling Waves, Mind Over Body/Slowdance, Lightweight, Quiet Violet
notes des lecteurs
Du même artiste