logo SOV
Daniel Blumberg - On&On
Chronique Album
Date de sortie : 31.07.2020
Label : Mute Records
4
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 3 août 2020
Bookmark and Share
On&On&On&On est le deuxième album (ou troisième en comptant le live LIV) en son propre nom pour l'ancien leader de Cajun Dance Party et Yuck. Ce n’est pas un disque solo et encore moins un side-project, on retrouve les mêmes musiciens que sur ses précédents travaux, sobrement crédités sur la pochette par leur initiales : Ute Kanngiesser au violoncelle, Billy Steiger au violon, Thom Wheatley à la contrebasse et Jim White à la batterie.

Au line-up, vous pouvez déjà apprécier que nous nous éloignons des débuts dans la pop avec Cajun Dance Party. Depuis Daniel Blumberg a découvert la musique improvisée, et a joué avec des musiciens d'univers variés, enregistrant son premier album avec un saxophoniste et une violoniste. Il s’est aussi cherché et s'est servi du dessin pour exprimer ce qu'il n'arrivait pas à faire passer dans sa musique. Nous sommes également proches ici du jazz par la méthode de travail avec beaucoup d'impro et de live. Nous restons cependant proche de la pop par les parties chantées et les gammes utilisées.

La production, quant à elle, aussi dépouillée que minutieuse, et l'usage dissonants d’instruments comme le violon ou l'harmonica rappellent la musique industrielle. Peter Walsh, producteur des albums de Scott Walker depuis 1984, mais qui a également travaillé avec Stevie Wonder, Peter Gabriel ou Simple Minds, a fait un travail prodigieux.

La musique, très expérimentale, mélange des boucles d'instruments plus ou moins bruitistes et de sons plus ou moins musicaux (claquements de portes et autres bruits ambiants). Mais au milieu de cette cacophonie viennent se greffer des intermèdes extrêmement mélodiques, que ce soit quelques accords de guitares acoustiques, un refrain (Sidestep Summer) ou un couplet (Bound) créant un tout extrêmement profond.

Mute est le label parfait pour ce genre de production. Il a porté le plus expérimental des groupes de pop FM (Depeche Mode) et de vrais artistes de musique industrielle (Einstürzende Neubauten). L'univers de Daniel Blumberg n'est pas facile d'accès, ce qui le rend d'autant plus charmant quand on arrive à l'apprivoiser et à rentrer dedans. On s'y sent alors bien comme dans un endroit familier duquel on découvre de nouveaux détails à chaque visite. Le son est très live, et l'absence d'artifices oblige à travailler chaque détail.

Pour prolonger l’expérience et la revisiter avec une autre grille de lecture, On&On est accompagné d'un court essai écrit par l'auteur David Toop, musicien et auteur spécialiste de l’improvisation. Comme son titre, la découverte de cet album ne s’arrête jamais.
tracklisting
    01. On & On
  • 02. Sidestep Summer
  • 03. On&On&On
  • 04. Bound
  • 05. Silence Breaker
  • 06. On&On&On&On
  • 07. Teethgritter
  • 08. On&On&On&On&On
  • 09. Pillow
titres conseillés
    Sidestep Summer , Bound, On&On&On&On
notes des lecteurs
Du même artiste