logo SOV

Archive

Versions

Archive - Versions
Chronique Album
Date de sortie : 28.08.2020
Label : Dangervisit Records
2
Rédigé par Olivier Kalousdian, le 24 août 2020
Bookmark and Share
Après avoir étudié la possibilité de sortir leur première biographie, Archive faisant partie de ces rares groupes internationaux à ne jamais en avoir autorisé une, puis un DVD de la tournée 25 (ndlr : avorté pour cause de faillite de la plateforme PledgeMusic), Archive ont finalement choisi de revisiter, pour clôturer la célébration de leurs vingt-cinq ans de carrière, dix chansons emblématiques sur un disque intitulé Versions.

Produit par Archive et mixé par le fidèle Jérôme Devoise, Versions sort ce 28 août sur le label Dangervisit Records, soit un peu plus d'une année après l'album 25 marquant les débuts de célébration du demi jubilé d'Archive, fort de quarante-trois titres assignés dans un coffret qui restera comme un des meilleurs Best Of de l'histoire de la musique anglaise.

Versions, ce sont dix titres couvrant l'ensemble de l'histoire du groupe, édulcorés jusqu'à la moelle et revisités façon musique méditative, pour ne pas dire new age. Exit les guitares volantes de Mike Bird, le tempo puissant de Smiley ou les vocalises possédées de Dave Pen. Place aux pianos lancinants, aux percussions fluettes, aux nappes synthétiques discrètes... pour des réinterprétations qui agissent sur des titres généralement connus pour leurs rythmes syncopés comme sur un junkie aux amphétamines placé à l'isolement en retraite méditative sur un sommet du Népal avec un bol de riz et un peu d'eau pour toute nourriture.

Dire que les titres Bright Lights ou Again n'ont plus rien à voir, ni à entendre, avec ce qu'on leur en connaissait serait un euphémisme. Un ashram indien pourrait aisément les utiliser pour illustrer ses séminaires de pénitents dans la religion hindouiste.
Seule exception à cette règle de privation qui régit les dix titres de Versions, la rinterprétation de Fuck U. Un peu plus barrée que ses compagnons de galette, cette version très synthétique intègre quelques envolées plaisantes qui ne sont pas sans rappeler les sonorités de la canadienne Grimes sur son titre Oblivion qui a fait les belles heures musicales de l'année 2012.

A noter la qualité des vidéo clips qui ont accompagné la promotion de ce nouvel album et qui prennent pour illustration le vide spatial... et les trous noirs (Nothing Else, Again). Les commentaires ne se sont pas fait attendre sur la chaine YouTube du groupe, et si la majorité reconnait la qualité de la réalisation 3D, les followers du groupe ne se reconnaissent pas dans cet étrange exercice muscial...
On peut s'étonner, également du choix des dix titres du tracklisting de Versions. Censés représenter la carrière du groupe et être « les meilleurs d'Archive » (dixit Darius Keeler), ils font l'impasse sur Bullets, Controlling Crowds, Finding It So Hard (dont on aurait été curieux de connaitre sa version ascétique) ou encore You Make Me Feel. Mais intègrent les titres Kid Corner ou encore Erase qui n'ont jamais marqué les esprits, même chez les fans les plus endurcis.

Après The False Fondation sorti en 2016 (et largement contestable), voilà quatre ans que nous attendons un nouvel album et de nouveaux titres dignes d'une résurrection du groupe phare du trip-hop des années 90 et du prog-rock des années 2000. Danger re-Visit...
tracklisting
    01. Lights (Version)
  • 02. Kid Corner (Version)
  • 03. Bright Lights (Version)
  • 04. Fuck U (Version)
  • 05. Erase (Version)
  • 06. Again (Version)
  • 07. Pills (Version)
  • 08. Nothing Else (Version)
  • 09. Remains Of Nothing (Version)
  • 10. End Of Our Days (Version)
titres conseillés
    Fuck U - Rermains Of Nothing
notes des lecteurs
Du même artiste