logo SOV

Editors
The KVB

Paris, Olympia - 15 octobre 2022

Live-report par Pierre-Arnaud Jonard

Bookmark and Share
On est très heureux de découvrir que The KVB, groupe que l'on apprécie particulièrement, ouvre pour Editors sur cette date parisienne, cinq mois seulement après leur dernier passage dans la capitale en tête d'affiche à Petit Bain.


Le duo offre un excellent set composé pour l'essentiel de son dernier album Unity. Si la musique de The KVB a évolué avec les années, plus lumineuse et moins dark wave qu'à leurs débuts elle n'en reste pas moins passionnante. Les projections architecturales qui se déploient derrière eux sont superbes mais malheureusement un peu écrasées, le groupe évoluant comme souvent pour les premières parties sur le tout devant de la scène. Unité et Unbound sont toutefois exécutées à la perfection. Le seul regret que l'on pourrait avoir de ce concert est sa durée : trente petites minutes alors que la musique du duo a besoin de temps pour s'installer, monter et exploser. Mais l'on sait que ce temps est celui accordé aux premières parties à l'Olympia. Quoi qu'il en soit, Nicholas et Kat, dans ce temps certes trop court, ont malgré tout conquis de nouveaux fans car l'accueil du public à leur égard s'avère plus que chaleureux.

On est curieux de voir comment l'arrivée du producteur Blanck Mass comme membre permanent d'Editors, tout comme le tournant électro clairement assumé sur leur dernier album, EBM, se traduit sur scène. On est très vite fixé : le résultat est bon, voire même très bon. Le concert qui débute par des titres extraits du dernier album vole déjà à des altitudes stratosphériques. Durant ce premier quart d'heure on sait déjà que l'on va assister à pas moins qu'un événement.
Ce qui impressionne et surprend un peu, c'est que le mélange des nouveaux morceaux de EBM avec les titres plus anciens se marie à merveille. Bones, tiré du deuxième album du groupe trouve, ainsi totalement sa place autour de Heart Attack, Strawberry Lemonade et Karma Climb. Et tout cela est magnifié par la voix et la présence scénique de Tom Smith, chanteur au charisme incroyable.


A partir de In This Light And On This Evening, on passe encore un cap dans le sublime. On se demande si le groupe va être capable de maintenir un tel niveau de beauté car, on le sait, un concert c'est comme un match de foot : il y a des temps forts et des temps faibles. Mais dans ce show d'Editors, ce qui paraît à peine croyable, c'est qu'il n'y aura aucun temps faible. On est très heureux d'entendre All Sparks qui, près de vingt ans après sa sortie, n'a pas pris la moindre ride et charme les fans de la première heure. Ce concert est un enchantement perpétuel et même les morceaux tirés des albums d'Editors dont on est moins fan, The Weight Of Your Love ou In Dream, comme All The Kings ou Sugar, fonctionnent à merveille.
Le combo termine son set sur No Harm et Strange Intimacy, autre pépite tirée du dernier album, avant de tirer sa révérence. On a assisté à un grand, très grand concert, mais cela ne suffit visiblement pas au groupe qui vient nous achever avec un rappel à la trilogie parfaite : An End Has A Start, Munich et Papillon. L'Olympia chavire.

On vient alors de vivre un grand moment. Voir un groupe donner un concert d'un tel niveau est devenu chose extrêmement rare. On pensait qu'Editors était un bon groupe mais, en ce soir du 15 octobre, les anglais ont montré qu'ils sont bien plus que cela. On ne peut que les remercier de nous avoir offert ce moment magique.
setlist
    THE KVB
    Non disponible

    EDITORS
    Heart Attack
    Strawberry Lemonade
    Bones
    Karma Climb
    Picturesque
    In This Light And On This Evening
    Sugar
    Magazine
    All Sparks
    Vibe
    The Racing Rats
    Frankenstein
    Nothing
    All The Kings
    Blood
    Smokers Outside The Hospital Doors
    Kiss
    No Harm
    Strange Intimacy
    ---
    An End Has A Start
    Munich
    Papillon
photos du concert
    Du même artiste