logo SOV

65daysofstatic

Paris, Nouveau Casino - 10 novembre 2007

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Plus de six années d'existence et la parution de trois albums auront été nécessaires avant que 65daysofstatic ne se voient offrir leur première pige dans une salle parisienne. Un petit événement dans le milieu de la musique instrumentale et expérimentale, salué comme il se doit par un public fervent et venu en masse afin d'acclamer la formation de Sheffield pour des premiers pas indéniablement réussis.

Précédés par une réputation scénique flatteuse, les anglais débarquent dans un premier temps sur scène sous la forme du duo Joe Shrewsbury/Simon Wright pour une introduction électronique puissante du plus bel effet. La machine est lancée, le public euphorique, et la tension ne baissera à aucun moment du plus minuscule cran.
Les titres se suivent mais ne se ressemblent jamais, même si la propension de la formation à user de samples et autres sonorités plus mécaniques semble prendre le pas au cours du temps sur les instruments plus classiques. Peut-être décevante pour certains, l'absence de la majorité des représentants de l'album The Fall of Math, notamment Hole, Aren't We All Rrunning et surtout Retreat! Retreat!, est ainsi compensée par les meilleures compositions de leurs deux derniers album en date, One Time For All The Time et The Destruction Of Small Ideas, mais aussi un The Cat Is A Landmine que personne n'attendait.
Du premier sont notamment interprêtés Await Rescue mais surtout Radio Protector dont la mélodie centrale au piano captive puis transcende un public en admiration. Du second, très largement mis en valeur, on retiendra principalement A Failsafe, These Things You Can't Unlearn, Primer ou encore When We Were Younger and Better, soit la crème d'un disque dont l'intérêt s'avère de plus en plus évident au fil des mois.

De rappel il n'y aura pas, mais après plus d'une heure d'une prestation de haute volée mêlant maîtrise technique, puissance et un talent mélodique certain, personne n'osera reprocher ce microscopique couac à 65daysofstatic. Pas même les amateurs réclamant durant plusieurs minutes le retour sur scène de leurs héros du soir...
setlist
    01. The Distant & Merchanised Glow of Eastern European Dance Parties
    02. The Major Cities of the World Are Being Destroyed One by One by the Monsters
    03. Install A Beak In The Heart That Clucks Time In Arabic
    04. Primer
    05. This Cat Is A Landmine
    06. Await Rescue
    07. When We Were Younger & Better
    08. Radio Protector
    09. A Failsafe
    10. White Peak / Dark Peak
    11. These Things You Can't Unlearn
photos du concert
    Du même artiste