logo SOV

The Joy Formidable
The Big Pink

Paris, Maroquinerie - 15 janvier 2009

Live-report par Fab

Bookmark and Share
A une époque de l'année où rares sont les artistes en tournée eu Europe, l'Inrocks Indie Club proposait cette semaine pour sa première édition de l'année 2009 une soirée dédiée aux découvertes avec pas moins de quatre formations provenant d'horizons divers et variés. Respectivement originaires de France et Belgique, The Artyfacts et Auryn se voyaient ainsi réunis aux côtés de deux groupes promis à un bel avenir outre-Manche : The Joy Formidable et The Big Pink.

Premiers sur scène, les jeunes bordelais de The Artyfacts laissent une excellente impression durant près d'une demi-heure en dépit de leur jeune âge, confirmant au passage, quelques mois après les excellents Kid Bombardos, que la capitale du rock en France est peut-être située plus au sud que certains veulent bien le croire. Sages et disciplinés, les quatre musiciens revisitent devant un public encore maigrelet leurs influences très 60s parmi lesquelles Beatles, Byrds ou encore La's figurent à l'évidence. Point de folie ou fait marquant durant leur set certes, mais une assurance, une sincérité et des compositions de qualités que beaucoup pourraient leur envier.
Vient ensuite le tour d'Auryn, placée durant l'intégralité du concert derrière son piano et accompagnée pour l'occasion par quatre musiciens dans un style radicalement différent. Plus moderne, sa musique oscille ainsi d'un titre à l'autre du jazz à une pop orchestrée en passant par des ambiances cabaret plus mesurées et intimistes. Après une introduction a capella, violon, contrebasse et violoncelle se font plus présents pour accompagner la jeune belge avec discrétion durant une trentaine de minutes, offrant ainsi la possibilité de découvrir des compositions de qualité inégale mais surtout une superbe voix parfaitement mise en valeur. Une agréable découverte malgré un ton quelque peu décalé en comparaison avec le reste des artistes du soir.

Rien de comparable toutefois avec The Joy Formidable, auteurs de la première forte impression du soir. Mené par sa guitariste et chanteuse de poche Ritzy Bryan dont l'énergie et la puissance vocale se révèlent inversement proportionnels à sa petite taille, le trio anglais impose un rythme frénétique au public parisien le temps de six courtes chansons. Si la section rythmique du groupe se veut plus sage, la qualité des titres interprétés est une véritable évidence, depuis l'inédit The Greatest Light Is The Greatest Shade à Austere, en passant par le génial et entêtant single Cradle à paraître le mois prochain. Si la power pop anglaise a longtemps tenu avec Ash ou Feeder ses plus dignes représentants, The Joy Formidable et leurs mélodies tout aussi entêtantes qu'implacables ont bel et bien les épaules assez larges pour assurer la relève et s'affirmer dans un futur proche.

La soirée s'achève alors sur une note tout aussi positive avec le premier concert français de The Big Pink, duo constitué de Robbie Furze et de Milo Cordell, fondateur du label londonien Merok. Si la rencontre a de quoi laisser perplexe sur le papier, leur réussite est toute autre une fois sur scène. Accompagnés de trois musiciens installés derrière les claviers et la batterie ainsi que d'une vocaliste à la prestance évidente, les deux anglais peuvent ainsi se consacrer à leurs tâches : le premier au chant et le second aux claviers.
Présentés depuis plusieurs mois comme l'une des formations à suivre en 2009, The Big Pink justifie dès Crystal Visions les louanges qu'une frange de la presse leur adresse régulièrement. Sombre, psychédélique, intense et noisy, leur musique à forte tendance électronique et shoegazing peine peut-être encore à se renouveler d'un titre à l'autre, mais leur maîtrise et le sentiment d'unité que dégage des compositions à l'image du très prenant Too Young To Love ou d'un Dominoes puissant ne peuvent être niés. Une vraie démonstration de la part du duo saluée avec un enthousiasme certain par un public sous le charme.

Quatre découvertes transformées au fil des minutes en quatre découvertes très positives, que demander de mieux ?
setlist
    THE JOY FORMIDABLE
    1. The Greatest Light Is The Greatest Shade
    2. Cradle
    3. The Last Drop
    4. Whirring
    5. Anemone
    6. Austere

    THE BIG PINK
    1. Crystal Visions
    2. She's No Sense
    3. Too Young To Love
    4. Velvet
    5. At War With The Sun
    6. Dominoes
photos du concert
    Du même artiste