logo SOV

These New Puritans

Hidden Remixes

These New Puritans - Hidden Remixes
Chronique Single/EP
Date de sortie : 15.11.2010
Label :Angular Recording Corporation/Domino Records
45
Rédigé par Thibaud, le 28 novembre 2010
Bookmark and Share
Hidden est sûrement ce qui a pu arriver de mieux au rock anglais cette année : These New Puritans, groupe plutôt discret mais indéniablement charismatique, s’était déjà constitué une base conséquente de fans avec un premier opus, Beat Pyramid, que l’on avait qualifié à l’époque comme l’envers de la new-rave, mouvement éphémère s’il en est un, et que le groupe s’amusait à décrédibiliser en alliant eux avec perfection des sonorités importées de l’electro, du hip-hop et du rock. Hidden, sorti en début d’année, a vu le groupe ajouter de nouvelles cartes à son jeu : l’album est une sorte de tragédie lyrique moderne, ressassant des influences telles que Steve Reich et une ingéniosité faisant cruellement défaut au rock anglais ces derniers temps.

Au moment d’aborder l’écoute de cet EP intitulé Hidden Remixes, je suis à la fois impatient et songeur : j'avoue ne jamais particulièrement apprécié les remixes, puisque dans la majorité des cas ce ne sont que de simples resucées plus entraînantes. Pourtant, encore une fois, These New Puritans nous épatent avec des choix donnant une nouvelle saveur aux titres de Hidden.
Passons rapidement sur l'introduction syncopée qui nous rappelle fortement l’album, et intéressons nous plutôt aux autres chansons permettant de changer beaucoup de choses : le remix de We Want War par SBTRKT est une sorte de trip très influencé par Prodigy. Difficile de reconnaître le morceau d’origine mais le résultat est convaincant quand bien même celui-ci est sûrement le moins intéressant de l’EP, de par sa longueur qui pourra à long terme devenir rebutante. Main Attrakionz 3000 n’est autre que Three Thousand plus axé sur le côté hip-hop du titre. On note ainsi que les compositions de These New Puritans s’adaptent parfaitement à ce genre que l’on sent sous-jacent dans les influences de Jack Barnett.

Mais le cœur de l’EP se situe surtout dans les deux derniers titres. Le remix de Hologram par SALEM est un trip glauque et malsain, avec cette voix pesante qui donne tout l’intérêt à cette création. Hologram, chanson plutôt « lumineuse » dans l’album de par ses sonorités vives, tourne ici au spleen sombre et amer. Un renversement réussi, qui laisse place ensuite au meilleur titre de l’EP, un second remix de We Want War, mais cette fois-ci par Ghost Hunter. Et là, le morceau est comme transposé de l’esprit moyenâgeux de Hidden vers un nouveau plan musical tourné vers le côté futuriste et innovant de These New Puritans. A la fois oppressant et terriblement jouissif, le titre est une véritable réussite, transcendé par Ghost Hunter, tant et si bien que l’on reste subjugué par cette étonnante simplicité et la profondeur atteinte.

Un EP construit comme une véritable montée, une ascension pour en arriver à ce We Want War hypnotique, l'un des remixes à écouter en cette fin d'année. Malgré une entame peut-être laborieuse (le remix de SBTRKT, pour chipoter), Hidden Remixes est la synthèse des innovations que peuvent apporter These New Puritans.
tracklisting
    01. Introduction
  • 02. We Want War (SBTRKT)
  • 03. Main Attrakionz 3000
  • 04. Hologram (SALEM)
  • 05. We Want War (Ghost Hunter)
titres conseillés
    Hologram (SALEM), We Want War (Ghost Hunter)
notes des lecteurs
Du même artiste