logo SOV

Adele

Rolling In The Deep

Adele - Rolling In The Deep
Chronique Single/EP
Date de sortie : 17.01.2011
Label :XL Recordings
35
Rédigé par Claire, le 19 janvier 2011
Bookmark and Share
C'est avec un seul album qu'Adele a su conquérir le cœur des anglais. Apparue juste après Duffy, sortie de la Brit School For Performing Arts comme quelques unes de ses conseurs de charts, Adele était programmée pour réussir. Pourtant on se demandait quand même si l'effet de mode « revival années 60 » avec le dyptique manichéen Amy Winehouse/ Duffy ne s'essoufflerait pas avec l'arrivée d'une petite concurrente sur les terres du blues version Albion. A croire que cinquante ans après Ready Steady Go!, les anglais n'ont pas fini de vénérer les voix féminines blues.

Pourtant, oubliez Chasing Pavements et 19, car si le premier album d'Adele se voulait calibré pour rivaliser avec les deux ainées, le single Rolling In The Deep semble augurer un album bien plus bluesy, dark et personnel que le précédent. Bien sûr, la jeune femme - pas encore 23 ans - a passé quasiment les deux dernières années sur les routes à tenter de convaincre le public américain (toujours frileux lorsqu'il s'agit de chanteurs hors frontières) et européen de ses qualités vocales, passant des salles du Minnesota au festival jazz de Montreux, reprenant ici ou là du Sam Cooke et du Etta James, sa mentor. Cela lui a, si ce n'est forgé le caractère, assis sa motivation.

Rolling In The Deep est certainement le titre le plus noir, le plus blues et le plus mature qu'Adele ait sorti. Avec sa voix de chanteuse country en fin de course et les mimiques de la choriste black qui réclame vengeance, ce titre, qui fait résonner les noms du Creedence Clearwater et Tina Turner et s'adresse visiblement à un ex-amant, ne fait pas dans la dentelle. L'orage semble gronder et la chanson - comme la présence charismatique d'Adele dans la maison vide du clip - hante nos oreilles dès la première écoute. Sur un rythme et une progression très Gimme Shelter, Adele chante le désespoir de la déception amoureuse mais aussi l'espoir de la lumière au bout du tunnel.

Fille spirituelle de Mama Cass et Etta James, Adele prouve avec Rolling In The Deep qu'elle est bien plus qu'un effet de mode. Album attendu dans les bacs lundi prochain !
notes des lecteurs
Du même artiste