logo SOV

Adele

Paris, Cigale - 27 juin 2008

Live-report par Laurie

Bookmark and Share
Adele en concert à la Cigale, ou comment une cantatrice soul en chaussettes nous a tiré les larmes et fait renier tout ce qu’on avait juré sur l’autel d’Amy Winehouse.

Il est 21h lorsque les lumières de la Cigale s’éteignent sur les péripéties sentimentales de Ludéal, la première partie. Le fond de scène laisse apparaître le nom « ADELE » tout en néons, illuminant la petite troupe de la chanteuse qui commence à s’installer. Les violonistes prennent place tandis qu'un vent d’impatience balaie la salle. Le public applaudit frénétiquement et réclame l’entrée en scène de la diva qui arrive enfin, en toute discrétion, longeant les enceintes qui bordent le plateau.

Adele salue chaleureusement la foule et évoque sa joie d’être à Paris avant de commencer par Right As rain. La voix est éclatante, ricoche sur le clavier et semble ce soir là ne réclamer qu'une seule chose : 3 choristes et 4 cuivres qui sublimeraient sa performance. Adele ressuscite la Motown, check Stevie Wonder et réconforte Amy. Cette fille-là est une authentique. Du genre à réclamer une bouteille qu'elle manque de boire d'une seule traite devant une fosse amusée, raconter comment ses cordes vocales ont récemment pris cher à cause de l'alcool qu'elle a trop bu et enlever ses faux cils de 3 mètres de long, parce qu'après tout, on est pas là pour faire bonne figure. On est pas chez Duffy, non plus ! Adele surenchérit avec Melt my heart to stone, acclamée pendant qu'elle chante les notes les plus hautes par toute une salle qui encourage ses prouesses vocales. La jeune femme, très touchée par l'accueil qui lui est réservé remercie la foule "d'être venou", avant de présenter le titre à venir, d'un certain groupe de Liverpool nommé The Coral. Cette fille là a vraiment bon goût. Son Dreaming Of You est excellent et fait de ce tube psyché une merveille soul. Adele continue son show avec Cold Shoulder et ses cordes omniprésentes, puis, First Love. Et puisque d'amour il est question Adele, dans un de ses petits intermèdes foufou, déclare que tout va bien car elle est amoureuse. Le public applaudit cette déclaration et fait rougir la chanteuse qui enchaine sur le bien nommé Make you Feel my Love. Les premiers rangs sont béats. Eux qui étaient simplement venus écouter Chasing Pavements, n'en reviennent pas, n'en croient pas leurs oreilles et hallucinent sur ce petit bout de bonne femme qui parvient à rivaliser avec les plus grands noms de l'histoire de la soul. Comme ça, juste à un mètre d'eux, et en chaussettes de surcroît. Adele achève la première partie du concert sur Hometown Glory, s'évapore quelques minutes pour s'éponger en coulisses, abandonnant un public aux abois, puis revient le sourire en coin. "Je vais vous chanter une chanson de l'une de mes idoles, un titre d'Etta James". Et c'est ainsi que Fool That I Am coupe le souffle à la Cigale ; voici comment tout un public, la tête penchée sur le côté boit les paroles d'Adele qui nous électrifie tous, provocant une standing ovation. La belle conclue par son single Chasing Pavements, puis disparaît, laissant un public qui la réclame debout, pendant près de 10 minutes.

Elle ne reviendra plus, c'est fini, mais une seule chose est sûre, dehors, il se murmure qu'un concert prodigieux vient d'avoir lieu.
setlist
    Right As Rain
    Melt My Heart To Stone
    Day Dreamer
    Dreaming Of You
    Cold Shoulder
    First Love
    Make You Feel My Love
    Tired
    Hometown Glory
    -----------
    Crazy For You
    Fool That I Am
    Chasing Pavements
photos du concert
    Du même artiste