logo SOV

Kill The Young

Proud Sponsors Of Boredom

Kill The Young - Proud Sponsors Of Boredom
Chronique Album
Date de sortie : 24.09.2007
Label : Discograph
3
Rédigé par jOe, le 6 octobre 2007
Bookmark and Share
Surprise: Kill The Young n'était pas un one shot adolescent mort-né. Les revoilà avec un disque qui semble se foutre complètement de son statut de « toujours difficile deuxième album ». On n'en attendait pas tant de leur part (on en attendait même rien, pour ainsi dire). Et pourtant le résultat est là : efficace. Du mainstream tout à fait buvable, en somme.

Après une courte intro au piano qui se terminera en épopée noisy à la fin de l'album le groupe rentre dans le vif du sujet avec un Saturday Soldier solide, quoi qu'un peu conventionnel. Mais le groove s'épanouit rapidement avec l'arrivée du premier single, We Are The Birds, qui emporte tout sur le passage de son riff redoutable et fleurant bon l'esprit 70's. Dans un élan de fougue, Proud Sponsors Of Boredom dévoile ensuite son meilleur morceau, le jouissif Biting The Bullet et sa rythmique pachydermique dont la mélodie entêtante n'est pas sans évoquer une version burnée des tubes de Blondie. Un titre qui fera, à n'en point douter, les beaux jours des stations de radio rock de France et de Navarre. On passe rapidement sur les balades un chouilla mollassonnes pour revenir à du beau, du bon, du rupin avec Skin And Bones. Ici, Kill The Young s'essaye aux arrangements grandiloquents labellisés Muse tout en y apportant une fraîcheur et un grain de sincerité absnts dans les albums de Matthew Bellamy et sa bande. Kill The Young enchaîne ensuite une brochette de morceaux rock assez frondeurs, dansant juste assez pour ne pas rebuter le fan de dancefloor-rock. La rage n'est pas très loin. Sûrement se cache-t-elle encore derrière un epu de timidité. Et si l'album a tendance à s'essouffler un peu en son centre, force est de constater que le tout est emballé avec talent, en sans aucune prétention malvenue.

De la part d'un groupe dont on attendait pas grand chose on peut dire que Proud Sponsors Of Boredom arrive à point nommé nous faire passer pour des mauvaises langues. Certes Kill The Young repassera pour l'originalité mais a le mérite de livrer des compositions à la fois accessibles et bien troussées. La production, sans faire d'étincelles, est tout à fait au niveau. Et à l'auditeur de s'étonner, après écoute de l'objet, de voir que le groupe ne perce toujours pas dans ses terres d'Angleterre. Que voulez vous, c'est le fameux syndrome Placebo.
tracklisting
    1. All By Myself (Part. 1)
  • 2. Saturday Soldiers
  • 3. She's Got It All
  • 4. We Are The Birds...
  • 5. Biting The Bullet
  • 6. Miss-Education
  • 7. The Television Show
  • 8. Skin & Bones
  • 9. Dial's For Saviour
  • 10. Travesty
  • 11. Nothing Left To Write
  • 12. When The Sun Dies
  • 13. All By Myself (Part. 2)
titres conseillés
    We Are The Birds..., Biting The Bullet, Skin And Bones
notes des lecteurs
Du même artiste