logo SOV

Muse

The Haarp Tour : Live From Wembley

Muse - The Haarp Tour : Live From Wembley
Chronique Album
Date de sortie : 17.03.2008
Label : Warner Music
3
Rédigé par David, le 28 mars 2008
Bookmark and Share
Faisant suite au carton planétaire de leur quatrième album Black Holes and Revelations et de la tournée mondiale qui a suivie, l’heure est donc maintenant à la relevée des compteurs avec la sortie d’un Cd + Dvd live (leur 2eme après l’épileptique Hullabaloo en 2002) dans le but d'immortaliser cette période si faste pour le trio britannique.

Hate This & I'll Love You
Mettons-nous bien d’accord d’entrée. On ne parle plus ici de Muse "mark.I", du jeune groupe qui bouscula le petit monde du rock indépendant en 1999 avec leur immense et mélancolique Showbiz, ni même de celui qui confirma deux ans plus tard jusque dans l’excès avec leur percutant Origin Of Symmetry une ascension aussi brillante que fulgurante. Non, non, on parle ici du nouveau live de Muse "mark.II", c’est à dire d’une machine de stade intraitable et inhumaine, d’un rouleau compresseur rock aussi énorme que prétentieux que le groupe symbolise depuis la sortie d’Absolution en 2003.
Ce détail n’en est pas un puisque toutes celles et ceux qui ne trouvent aucun intérêt au groupe depuis 2002 peuvent tranquillement vaquer à leurs occupations habituelles et continuer à les détester tout en les accusant d’être une insulte au bon goût et à la culture musicale. Cet album live ne viendra que confirmer leur opinion et ils auront sans doute raison.

Def’ Space Leppard’ Dementia
La vraie question à se poser à l’écoute de Haarp est donc de savoir si la démesure mégalomaniaque et l’ambition démesurée de Muse "mark.II" sont bien représentées par cet album live et il suffit d’écouter une seule fois la charge héroïque de Knights Of Cydonia ouvrant le concert pour comprendre que oui, il n’y a absolument pas tromperie sur la marchandise! Le son est titanesque, aucune subtilité n’est ici de mise et la puissance du morceau est décuplée par les chœurs du public qui chante les lignes de guitare comme à la grande époque d’Iron Maiden.
Car oui, pas la peine de jouer aux vierges (de fer) effarouchées, au grand jeu des comparaisons, le Muse "mark.II" se place désormais en digne successeur (plus pop bien entendu) des fers de lance de la « New Wave of British Heavy Metal » des années 1980. L’écoute successive d’Hysteria, Supermassive Black Hole et Map Of The Problematique (avec son outro significative) ne fait qu’enfoncer le clou: puissance titanesque, rythmique lourde et basique pour, au final, une efficacité plus que garantie.
Et je ne vous parle même pas du final Stockolm Syndrome / Take A Bow arme de destruction massive d’oreilles (la jam entre les deux morceaux est absolument surpuissante) incroyablement au point…

Do We Need This ?
La deuxième caractéristique majeure de ce Haarp est de faire aussi la part belle aux singles que le grand public adore (et malheureusement donc les moins intéressants) dans un format identique à leur version album et là c’est plus difficilement cautionnable.
Nous sommes en effet prêts à pardonner les excès caractéristiques de Muse quand ils vont lorgner vers la démesure puisqu’au moins, ils nous proposent quelque chose de franchement excessif et donc de finalement très particulier. Par contre, ne comptez-pas sur moi pour sauver une chanson aussi insignifiante qu’Invincible ou excuser l’absence totale de prise de risque dans l’interprétation des tubes Starlight, Unintended ou Time Is Running Out. Jouer les singles les plus connus est une chose relativement logique, les proposer sans aucune modification par rapport aux disques c’est un peu de la grande distribution sans âme quand même.

Map of the Problematique
Il suffit ainsi de regarder une fois le DVD de Haarp (qui est honnêtement d’excellente facture et infiniment supérieur au CD live car dans le monde du Muse "mark.II" l’image est définitivement indissociable de leur son) pour s’indigner de l’absence sur le CD du passage "piano" Hoodoo / Apocalypse Please / Feeling Good qui est tout simplement l’un des meilleurs moments du show dans sa globalité! (Oui bon d’accord, j’en vois rire dans le fond, sur le DVD, on se serait bien passé de Blackout et de ces deux couilles gonflantes volantes, c’est vrai..)
Et quand on apprend que la meilleures chanson de leur dernier album (l’incroyable City Of Delusion) n’est ni sur ce CD, ni sur le DVD mais disponible sur l'iTunes Store en bonus si vous commandez le packaging complet, on se demande vraiment si la démarche de plus en plus mercantile du trio s’arrêtera un jour…

Fury
Mais bon, honnêtement, lorsque retentissent les intros géniale de New Born et Microcuts ou lorsque se déroule sous nos oreilles ce monument qu’est Butterflies & Hurricanes, on ne peut s’empêcher de penser à ce que Muse pourrait devenir s’ils décidaient miraculeusement de ne plus suivre la voie royale et lourdingue qui plaît au plus grand nombre pour revenir à un format plus brut et expressif dans la forme et plus audacieux dans le fond.
Dans cette optique, même si le DVD nous montre aussi l’immense machine toujours plus spectaculaire dans laquelle le Muse "mark.II" est parfois embourbé, il faut admettre que peu de trios sur la planète actuellement sont capables d’une telle débauche de décibels sur scène. Le rapport à l’image permet également (au détour d’une petite jam entre Starlight et Time Is Running Out par exemple) d’être éternellement surpris sur un point primordial: ce groupe dégagera toujours quelque chose d’extrèmement touchant lorsqu’il se décide à enlever le pilotage automatique pour aller titiller des sphères musicales à priori sans aucun rapport entre elles et en faire ressortir des thèmes musicaux aussi somptueux qu’universels.

Futurism
Alors on en revient toujours au même point avec Muse. Des qualités sonores indéniables, une énergie surpuissante pour, au final, un léger sentiment de gâchis tant les efforts scéniques déployés depuis quelques temps par le trio semblent toujours et encore en contradiction avec les forces intrinsèques du groupe.
En même temps, plus le groupe se rapproche des sommets en terme de popularité, plus le tournant artistique miracle peut être espéré: il arrivera forcément un jour, où Mr.Bellamy en aura sa claque de pondre des ballades aussi indignes que A Soldier’s Poem pour un public gavé qui en redemandera encore et toujours plus. Alors ce jour là, ce génie tête à claques nous sortira peut-être un album opéra-rock prog ambitieux avec un morceau de 25 minutes par face ou bien un disque folk désespéré entièrement acoustique réalisé avec des moyens insignifiants pour revenir à l’essence même de sa musique. Alors ce jour là, on pourra dire qu’on y avait toujours cru, qu’on savait que Muse avait toujours le potentiel pour exploser les frontières musicales, tourner le dos à la facilité et marquer l’histoire même lorsque ce Haarp live puissant mais si prévisible est sorti…
Si seulement ce jour de naissance du Muse "mark.III" pouvait être en 2009…
tracklisting
    CD
  • 1. Intro
  • 2. Knights Of Cydonia
  • 3. Hysteria
  • 4. Supermassive Black Hole
  • 5. Map Of The Problematique
  • 6. Butterflies And Hurricanes
  • 7. Invincible
  • 8. Starlight
  • 9. Time Is Running Out
  • 10. New Born
  • 11. Unintended
  • 12. Microcuts
  • 13. Stockolm Syndrome
  • 14. Take A Bow

  • DVD
  • 1. Intro
  • 2. Knights Of Cydonia
  • 3. Hysteria
  • 4. Supermassive Black Hole
  • 5. Map Of The Problematique
  • 6. Butterflies And Hurricanes
  • 7. Hoodoo
  • 8. Apocalypse Please
  • 9. Feeling Good
  • 10. Invincible
  • 11. Starlight
  • 12. Impro
  • 13. Time Is Running Out
  • 14. New Born
  • 15. Soldier’s Poem
  • 16. Unintended
  • 17. Blackout
  • 18. Plug In Baby
  • 19. Stockholm Syndrome
  • 20. Take A Bow
titres conseillés
    New Born, Butterflies And Hurricanes, Microcuts, Knight Of Cydonia, Hoodoo (DVD), Feeling Good (DVD)
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste