logo SOV

Primal Scream

Beautiful Future

Primal Scream - Beautiful Future
Chronique Album
Date de sortie : 21.07.2008
Label : Columbia
35
Rédigé par Fab, le 6 juillet 2008
Bookmark and Share
Après plus de vingt années d'existence ponctuées par la publication de huit albums studio, que peut donc encore avoir Primal Scream à prouver ? Bien peu de choses à l'évidence. Porté par une formidable capacité d'adaptation, la formation de Bobbie Gillepsie nous revient malgré tout en cet été 2008 avec Beautiful Future, disque où les perles pop s'enchaînent sans temps mort.

Après avoir exploré les 70s, période Sticky Fingers et Exile On Main Street des Rolling Stones, avec le très rock 'n roll Riot City Blues, c'est un nouveau volte-face que nous propose l'une des formations les plus innovantes des dernières décennies avec un Beautiful Future évocateur des prochains mois. Si le disque se révèle écoute après écoute comme le plus accessible des écossais, c'est à n'en pas douter grâce à l'épatant travail de production réalisé par Paul Epworth et Youth, mais aussi et surtout par Björn Yttling (Peter, Björn and John) dont la participation derrière une console se révèle un coup de génie. Une touche de pop suédoise se répercutant sur l'ambiance globale de l'album, qui plus amplifiée par la décision d'enregistrer cinq titres aux Atlantis Studios de Stockholm avec le même matériel utilisé par Abba trente ans auparavant. Un choix surprenant mais définitivement bénéfique à un disque efficace sans être racoleur.

Titre d'ouverture, Beautiful Future donne le ton avec une certaine légèreté à une première moitié d'album impeccable. Si le très glam Zombie Man se révèle très rapidement indigeste, l'entraînant et très énergique single Can't Go Back mais aussi un Uptown charmeur aux accents soul figurent parmi les plus belles réussites de ce cru 2008 aux cotés d'un entêtant The Glory Of Love ou de Beautiful Summer. Mais les vraies surprises de Beautiful Future figurent peut-être parmi trois duos inédits de grande qualité. Si la reprise de Over & Over (Fleetwood Mac) en compagnie de Linda Thompson manque de caractère et que le final Viva! vaut principalement pour la participation convaincante de Josh Homme à la guitare, c'est un coup de maître que réalisent Primal Scream et Lovefoxx, jeune vocaliste de CSS, avec I Love To Hurt (You Love To Be Hurt) dans un style mêlant électronique sombre et ambiance pesante.

Si certains puristes seront sans doute déroutés par la nouvelle direction suivie par Primal Scream, il ne fait aucun doute que le groupe saura conquérir un nouveau public tombé sous le charme de ses mélodies pop imparables. Un disque basique dans l'écriture, mais franchement accrocheur !
tracklisting
    1. Beautiful Future
  • 2. Can't Go Back
  • 3. Uptown
  • 4. The Glory Of Love
  • 5. Suicide Bomb
  • 6. Zombie Man
  • 7. Beautiful Summer
  • 8. I Love To Hurt (You Love To Be Hurt)
  • 9. Over & Over
  • 10. Viva!
titres conseillés
    Can't Go Back - I Love To Hurt (You Love To Be Hurt) - Uptown
notes des lecteurs
Du même artiste