logo SOV
Crippled Black Phoenix - I, Vigilante
Chronique Album
Date de sortie : 06.09.2010
Label : Invada Records
4
Rédigé par Fab, le 21 août 2010
Bookmark and Share
Toujours entouré d'une pléiade de musiciens sous le nom de Crippled Black Phoenix, Justin Greaves nous revient en cette rentrée 2010 avec le troisième album de son collectif, un peu plus d'une année après un 200 Tons Of Bad Luck tout aussi long qu'inégal. Les reproches formulés à l'anglais et ses troupes semblent cette fois-ci avoir été entendus : finis le mélange des genres, les expérimentations tronquées et une attirance vers le folk souvent malvenue. Avec I, Vigilante, le groupe semble enfin mériter ses lettres de noblesses.

Force est de constater que les indéniables points forts du groupe, à savoir des orchestrations multiples et variées, du piano aux cuivres en passant par l'indispensable violon, sont encore une fois au chœur des compositions rassemblées sur cet album, que certains pourraient à juste titre percevoir comme un simple EP de par le faible nombre de titres. En effet, si ceux-ci sont au nombre de six, leurs longueurs respectives flirtent allègrement et dépassent même la barre des dix minutes, tendant à confirmer le changement de cap radical opéré durant les sessions d'enregistrement. Désormais fidèles à leurs prestations live intenses et hypnotiques, avec un chant tout aussi omniprésent que de par le passé, Crippled Black Phoenix tiennent la clé de la réussite les ayant fui jusqu'alors, quand bien même certains démons semblent inéluctablement réapparaître dans un second temps...

Si la première demi-heure de I, Vigilante flirte en effet avec une certaine forme de perfection, les trois dernières compositions font naître le doute. Plus apaisé, Bastogne Blues s'étire durant de longues minutes sans jamais parvenir à décoller... mais le pire est à venir. Of A Lifetime, ses riffs de guitare échappés d'un mauvais pastiche hard rock des années 80s et un chant féminin à la limite du supportable marquent le point de non retour avant que l'écoute ne tourne à la farce avec un Burning Bridges que l'on imaginerait aisément avoir été volé à... Abba ! Il est ainsi préférable de se consacrer avant tout à l'impeccable triplette initiale constituée de Troublemaker, We Forgotten Who We Are et Fantastic Justice, progressifs et puissants tout en conservant une réelle subtilité dans les arrangements et l'écriture. Car là est le véritable cœur du disque.

Convaincants le temps d'une demi-heure, Crippled Black Phoenix tiennent ici leur création la plus aboutie en dépit de quelques fautes de goût à oublier. Les amateurs du genre trouveront assurément ici les motifs de satisfaction espérés !
tracklisting
    1. Troublemaker
  • 2. We Forgotten Who We Are
  • 3. Fantastic Justice
  • 4. Bastogne Blues
  • 5. Of A Lifetime
  • 6. Burning Bridges
titres conseillés
    We Forgotten Who We Are - Fantastic Justice
notes des lecteurs
Du même artiste