logo SOV

The Heavy

The Glorious Dead

The Heavy - The Glorious Dead
Chronique Album
Date de sortie : 20.08.2012
Label : Counter Records/Ninja Tune
35
Rédigé par Johan, le 23 août 2012
Bookmark and Share
Rock, blues, soul, hip-hop, garage, gospel, funk, glam rock. Est-il besoin d’aller plus loin ? Allez de suite écouter The Glorious Dead et ne revenez lire cet article que plus tard, si vous ne voulez pas que je vous spoile davantage les bonnes surprises que contient ce disque.

The Glorious Dead débute sur un mélange de soul et de rockabilly avec Can't Play Dead, parfaite bande-son pour un générique de film de série Z démarrant avec un sample audio de The She Beast, avant de finir, neuf pistes plus loin, sur un R'n'B jazzy pouvant intéresser les plus réticents au style grâce à une spontanéité et des salves d’instruments qui vont et viennent par petites touches.
Entre-temps, l'album aura su nous embarquer sur le rock'n'roll gospel du premier single What Makes A Good Man?, le hip-hop débridé de Big Bad Wolf et son beat discret qui n’aurait pas dénoté sur le 2001 de Dr. Dre, ainsi que l’alternance détonante de punk animal et de soul poignante sur Just My Luck, parvenant parvient miraculeusement à dériver sur trente dernières secondes d’influence Dick Dale survitaminées.

Deux compositions sortent quelque peu du lot, à savoir Same Ol’ et son avalanche de cordes grandioses et de riffs primaires nous plongeant dans un état sauvage comme avaient déjà su le faire quelques précédents titres du groupe anglais, You Don't Know et How You Like Me Now en tête. Puis vient The Lonesome Road, à la fois simple et dense, entre gospel et blues, soul et jazz, probablement la chanson la plus indiscernable tant elle emprunte à différents genres tout en ne faisant que les effleurer de la voix éraflée de Swaby.
The Heavy possèdent cette capacité à s’approprier différents styles musicaux hérités des années 50s et 60s et à les remanier à leur sauce pour créer des hymnes actuels et singuliers. Difficile donc de faire plus éclectique que The Glorious Dead, troisième opus d’un groupe qui avait encore des choses à prouver après un The House That Dirt Built en demi-teinte.

Pas loin de l’excellence de leur premier album, The Glorious Dead possède une faiblesse de taille : il regorge de bons titres mais manque d'un titre marquant qui nous ferait déraisonnablement rentrer en mode repeat.
tracklisting
    01. Can't Play Dead
  • 02. Curse Me Good
  • 03. What Makes A Good Man?
  • 04. Big Bad Wolf
  • 05. Be Mine
  • 06. Same Ol'
  • 07. Just My Luck
  • 08. The Lonesome Road
  • 09. Don't Say Nothing
  • 10. Blood Dirt Love Stop
titres conseillés
    The Lonesome Road, Same Ol', What Makes A Good Man ?
notes des lecteurs
Du même artiste