logo SOV

King Krule

6 Feet Beneath The Moon

King Krule - 6 Feet Beneath The Moon
Chronique Album
Date de sortie : 24.08.2013
Label : XL Recordings
35
Rédigé par Emeline, le 27 août 2013
Bookmark and Share
Après James Blake, qui s’est récemment imposé comme l’un des nouveaux plus jeunes grands maîtres de l’electro-dubstep à tout juste vingt-trois ans, voici King Kruule, teenager de dix-neuf ans, qui sort enfin son premier album d’un genre hybride appelé 6 Feet Beneath The Moon, après avoir déjà sorti un premier EP et effectué un bon début de carrière sous différents noms, notamment celui de Zoo Kid. Certains titres dévoilés ici sont d’ailleurs des versions réenregistrées d’anciens morceaux (Has This Hit, Out Getting Ribs, Ocean Bed).

Chez le Londonien, de son vrai nom Archy Marshall, la magie opère en un rien de temps ou ne s’opère jamais ; car King Krule n’est pas du genre à pouvoir séduire un auditoire universel : sa voix, froide, grave et mutante, ses mélodies sinueuses et quelque peu complexes, et sa pop bigarrée, aussi froide que sensible, ne sont pas faites pour satisfaire toutes les oreilles. Mais c’est peut-être de là que le chanteur tire justement sa force...

Produits par ses soins, avec l’aide de Rodaidh McDonald, collaborateur des Savages ou de The XX), ses quatorze titres se singularisent à plusieurs niveaux : la voix se fait tour à tour douce et fragile (Baby Blue), tendue (le single Easy Easy), scandée et énergique (le funky The Krockadile) ou plus posée (Bathed In Grey), mais toujours remplie d’émotions (le jazzy Cementality).

A la croisée de la pop, de l’électro, du reggae, du dub, de la soul, du jazz ou du hip-hop (A Lizard State et ses cuivres énergiques), ce disque est aussi complexe que les différents états traversés par son concepteur. On embarque vers un voyage planant, entre hédonisme (Ocean Bed) et douce léthargie (Neptune Estate). Arpèges de guitares réverbérées, rhodes et piano chaleureux ou mélancoliques, batterie rock ou jazzy, voix célestes et profondes, procurent au final une agréable sensation de légère déprime que de paix intérieure, pour un plaisir garanti.
tracklisting
    01. Easy Easy
  • 02. Border Line
  • 03. Has This Hit?
  • 04. Foreign 2
  • 05. Ceiling
  • 06. Baby Blue
  • 07. Cementality
  • 08. A Lizard State
  • 09. Will I Come
  • 10. Ocean Bed
  • 11. Neptune Estate
  • 12. The Krockadile
  • 13. Out Getting Ribs
  • 14. Bathed in Grey
titres conseillés
    Has This Hit?, Baby Blue, A Lizard State
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste